RTBFPasser au contenu
Rechercher

Régions Brabant wallon

Une nouvelle piscine à Wavre ? En dépit des promesses, la ville s’interroge sur l’opportunité d’une telle dépense

La ville de Wavre a longtemps tergiversé dans le dossier de la nouvelle piscine. Elle se demande à présent si elle peut encore se permettre une telle dépense.

Promis depuis 2012 mais jamais concrétisé jusqu’ici, le projet de piscine à Wavre avance à pas feutrés. Ces derniers mois, plusieurs possibilités auraient été examinées, notamment avec le concours d’acteurs privés. Il semble néanmoins que la majorité ne parvienne pas à se mettre d’accord sur l’option à retenir. Et plus fondamentalement, elle s’interroge sur l’opportunité d’une telle dépense.

En plus de l’investissement à consentir pour la construction, ce qui n’est déjà pas rien, il y a aussi les frais de fonctionnement. Une piscine publique rentable, ça n’existe pas. Le déficit annuel pourrait dépasser les 500.000 euros, ce qui a de quoi refroidir.

En décembre 2021, la Régie communale des Sports avait retiré le projet de piscine de son tableau d’investissements pour la période 2022-2026. Titillé par l’opposition, le collège communal avait alors affirmé que le projet n’était pas abandonné, mais qu’il convenait de revoir les ambitions à la baisse. Mises à mal par la crise sanitaire, par les inondations et par la coûteuse Sucrerie, les finances communales ne permettent plus de dépenses somptuaires. "L’époque pas si lointaine des vaches grasses est passée", déclarait Françoise Pigeolet, bourgmestre.

Prioriser les dossiers

Depuis, la situation a évolué, mais pas dans le bon sens. Les conséquences de la guerre en Ukraine ont assombri les perspectives : explosion du prix de l’énergie, hausse des salaires liée à l’inflation et envolée du coût des matériaux. Et qui sait de quoi demain sera fait ?

La ville de Wavre, qui a beaucoup tergiversé ces dernières années et qui ne semble toujours pas savoir ce qu’elle veut, pourrait-elle si facilement concrétiser aujourd’hui un projet qu’elle n’a pas réussi à faire aboutir dans un contexte plus favorable ?

Après les vacances, la majorité se réunira pour faire le point sur les dossiers en cours et pour établir un nouvel ordre des priorités. La piscine ne restera peut-être pas en haut de la pile.

Et les subsides provinciaux ?

Enfin, une autre donnée budgétaire est à prendre en compte. En 2018, la Province du Brabant wallon avait annoncé qu’elle participerait à hauteur de quatre millions d’euros (sur un total de quatorze millions) au projet de piscine présenté à l’époque. Si ce projet a été abandonné depuis, la promesse de subside est toujours là. Mais elle arrivera bientôt à son terme. La ville de Wavre pourra toujours solliciter la prolongation du délai, mais elle devra trouver de solides arguments. Et si finalement le subside lui passait sous le nez, l’idée de construire une nouvelle piscine aurait sans doute encore moins de chance d’aboutir.

Sur le même sujet

Perles d'eau : les piscines publiques de Bruxelles

Perles d'été

Articles recommandés pour vous