Régions Brabant wallon

Une nouvelle identité visuelle pour la commune de Waterloo : un lion stylisé et un slogan qui joue sur les mots

Florence Reuter, bourgmestre de Waterloo, et Bernard Dalcq, le graphiste qui a conçu le nouveau logo de la commune.

© Hugues Van Peel - RTBF

14 mars 2022 à 15:13Temps de lecture2 min
Par Hugues Van Peel

La bourgmestre de Waterloo, Florence Reuter, a présenté ce lundi un nouveau logo censé moderniser l’identité visuelle de sa commune.

L’élément central, c’est le célèbre lion dans une version stylisée, vu de face, avec une crinière façon Disney et la patte avant droite posée sur un globe terrestre. Le lion de la bataille de Waterloo est pourtant situé sur le territoire de Braine-l’Alleud, mais qu’importe.

"Le lion reste le lion de Waterloo, explique Florence Reuter. C’est le lion des armoiries officielles qui ont été fixées par un arrêté royal en 1914, donc on ne refait pas l’histoire. Le lion est attaché à la commune de Waterloo quoi qu’il arrive. Il était important de garder la tradition tout en modernisant son image."

Le nouveau logo apparaîtra notamment sur les véhicules communaux, le mobilier urbain, sur le site Internet de la commune et dans les bâtiments publics.
Le nouveau logo apparaîtra notamment sur les véhicules communaux, le mobilier urbain, sur le site Internet de la commune et dans les bâtiments publics. Hugues Van Peel – RTBF

Les armoiries de 1914, avec un lion de profil posé sur son socle et la patte gauche (une erreur historique) sur le globe, seront toujours utilisées sur certains documents officiels, mais le nouveau logo, plus dynamique, apparaîtra bientôt partout ailleurs: sur les véhicules communaux, sur le mobilier urbain, sur le site Internet et à l’entrée de bâtiments abritant des services publics notamment.

You know Wat !

Ce nouveau logo est aussi accompagné d’un amusant slogan: "You know Wat!". Wat, sans h, qui signifie Waterloo.

"You know Wat, cela veut bien dire ce que cela veut dire, poursuit la bourgmestre. Oui vous connaissez Waterloo, tout le monde connait Waterloo. Mais on a envie de vous faire découvrir plein d’autres facettes de Waterloo que vous ne connaissez pas : son identité, son centre, ses commerces et ses acteurs locaux qui la font vivre et qui la rendent dynamique. C’est tout cela qu’on veut mettre en valeur."

Ce slogan peut aussi être remplacé en fonction des circonstances ou des événements par d’autres formules: "Wat a lovely place" ou "Wat a pleasure" par exemple. Les jeux de mots sont autorisés pourvu que la charte graphique soit respectée.

Nouveau logo plus dynamique et nouveau slogan : "You know Wat !"
Sur le blason officiel de la commune, qui date de 1914, le lion lève la patte gauche : erreur historique puisque le lion lève la patte droite au sommet de la butte.

Un blog et un mini-site

La commune de Waterloo se dote par ailleurs de deux canaux de communication supplémentaires. Le premier est un blog baptisé "Tendances Waterloo", à destination des habitants, des acteurs économiques et des visiteurs. Il a pour objectif de leur livrer toutes sortes d’informations sur les activités de la commune.

Le second est un mini-site Internet qui a pour but d’informer les habitants de Waterloo sur l’évolution des chantiers et des projets qui vont changer le visage de la commune dans les prochaines années, comme le masterplan du centre, l’aménagement de la place Capouillet, la réhabilitation de la place de Joli-Bois, la rénovation de la taverne du Musée Wellington ou encore la réorganisation des parkings autour du centre culturel.

"On a toujours dit qu’on ne voulait plus développer Waterloo en termes de nombre de logements, de bâtiments ou d’immeubles, parce qu’on a atteint un seuil de densité critique. Mais il faut continuer à faire vivre la commune, donc il faut surtout rénover. On veut se concentrer sur les espaces publics, donc le centre, des places, des endroits de vie de qualité. Et cela doit se faire avec la population, on veut travailler avec tout le monde et que tout le monde puisse donner son avis. Et ce mini-site va permettre de se tenir au courant de l’avancée des projets."

Sur le même sujet

Waterloo: l'enquête publique sur l’avenir du centre-ville a démarré

Régions Brabant wallon

Articles recommandés pour vous