RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Une nouvelle école de devoirs à Liège, grâce au financement participatif?

Les listes d'attente s'allongent dans les écoles de devoirs liégeoises
08 nov. 2017 à 17:45 - mise à jour 08 nov. 2017 à 17:45Temps de lecture1 min
Par Barbara Schaal

Une nouvelle école de devoirs verra peut-être le jour, dans le quartier Saint-Léonard à Liège. C'est en tout cas le projet porté par une équipe d'enseignants, de logopèdes et d'animateurs culturels. 

C'est assez inédit pour être souligné : pour financer leur projet, l'équipe fait appel au crowdfunding, autrement dit, aux dons de particuliers. Et s'ils ont décidé d'en arriver là, c'est que pour eux, il faut une école de devoirs coûte que coûte, car les besoins sont criants.

Des écoles de devoirs saturées

Dans le quartier Saint-Léonard, les écoles de devoirs sont saturées, les listes d'attentes s'allongent. Une situation qui interpelle Corinne Paquay. "Parfois, j'ai envie de rester plus tard le soir pour les aider", assure cette enseignante.

Selon elle, les élèves les plus fragiles payent le prix de ce manque de place. Elle le constate chaque jour : "Certains ne les font pas soit parce qu'ils n'arrivent pas à les faire tout seuls, soit parce qu'ils ne savent pas comment s'organiser ou alors parce que personne ne peut les aider à la maison."

C'est donc elle qui a eu l'idée de cette nouvelle école de devoirs dans le quartier Saint-Léonard. "Je le vois bien, ceux qui fréquentent les écoles de devoirs sont plus confiants, plus rassurés", témoigne l'institutrice. 

Deux tiers de subsides publics, un tiers de dons privés

Pour créer cette école de devoir, enseignants, logopèdes ou encore animateurs se sont d'abord tournés vers les pouvoirs publics. C'est là qu'ils espèrent trouver les deux tiers de leurs budget. Mais pour le reste, ils comptent sur la générosité de particuliers.

"Si la société civile se mobilise, ensemble on est plus forts et alors, on pourra aboutir" estime Luc Pire qui accompagne les porteurs de ce projet. Il lance un appel au don à partir de quelques euros seulement, parce que "les petits ruisseaux font les grandes rivières".

Les fondateurs de cette future école de devoirs cherchent donc à réunir 5 500 euros via une plateforme walonne de crowdfunding. Une somme qui servira principalement à acheter du mobilier et à aménager les locaux.

Une séance d'information sera organisée jeudi soir à 18 heures, à l'espace entreprise Vivegnis, rue de la Brasserie 8, à Liège.

Articles recommandés pour vous