RTBFPasser au contenu

Regions

Une nouvelle dynamique pour la "CLAC", la confédération luxembourgeoise des associations de commerçants

Une nouvelle dynamique pour la "CLAC", la confédération luxembourgeoise des associations de commerçants

La "CLAC", la confédération luxembourgeoise des associations de commerçants ,existe depuis 1992. Une structure partiellement supervisée par l’UCM qui regroupe la majeure partie des associations de commerçants de la province de Luxembourg. À la base, l’objectif de ce groupement était de défendre les commerçants indépendants face à l’arrivée massive des centres commerciaux. Presque 30 ans après son lancement, la CLAC a évolué pour répondre aux attentes des défis d’aujourd’hui.

"Nous allons travailler avec les associations de commerçants et les ADL. L’idée, c’est vraiment de partager avec elles le savoir-faire des acteurs locaux. Par exemple, si on détecte une bonne initiative à Marche-en-Famenne, grâce à la CLAC, nous allons pouvoir partager cette idée auprès des autres groupements locaux de commerçants", explique Philippe Denis, le président de l’UCM Luxembourg.

En résumé, la CLAC, c’est une sorte de réseau qui permet une meilleure communication au sein de la profession. Avec la crise du coronavirus, son ambition pour 2021 et les prochaines années, c’est de contribuer à la relance économique et commerciale de la province de Luxembourg. Pourtant, il existe déjà les ADL (agences de développement local) qui effectuent ce travail depuis des années. Mais la CLAC vient compléter cette offre en apportant une aide qui permettra de travailler, de concert, au dynamisme commercial local. "Nous souhaitons aussi mettre en place des formations, des réunions de réseautage voire des services de location de matériel ou d’espaces publicitaires. Cette association se veut au service du commerçant local", ajoute Alain Gaussin, le président de la CLAC.

Les commerçants qui désirent adhérer à la CLAC peuvent prendre contact via le site internet.