RTBFPasser au contenu
Rechercher

Régions Brabant wallon

"Une maison de repos, c’est un lieu de vie", le message positif de la résidence Nos Tayons de Nivelles, frappée par le Covid au printemps

Entrer en maison de repos ne veut pas dire que la vie s'arrête, bien au contraire. Voilà le message que veut faire passer la résidence Nos Tayons.
12 nov. 2021 à 10:21Temps de lecture2 min
Par Hugues Van Peel

Avec la crise sanitaire, la réputation de certaines maisons de repos en a pris un coup. On les a parfois considérées comme des mouroirs, tandis que d’autres étaient accusées de mauvaise gestion. Ces critiques ont beaucoup touché les responsables de ces établissements. C’est le cas à la résidence Nos Tayons à Nivelles, où douze résidents positifs au Covid sont morts en quelques jours au printemps dernier. Le CPAS a donc eu l’idée de réaliser une vidéo pour restaurer l’image de cette maison de repos et de soin (un clip sera bientôt mis en ligne sur le site Internet de la ville).

La présidente du CPAS, Colette Delmotte, dit avoir été fort marquée par plusieurs reportages télévisés consacrés à la façon dont certains homes ont affronté la crise sanitaire.

"J’ai trouvé ça très injuste par rapport au personnel soignant, qui est très dévoué, et qui s’est vu dénigrer par rapport à ces reportages, explique-t-elle. Cela m’a vraiment touchée et blessée."

Colette Delmotte, présidente du CPAS de Nivelles
Colette Delmotte, présidente du CPAS de Nivelles Hugues Van Peel - RTBF

Rassurer les familles

Bien sûr, il y a parfois des cas avérés de mauvaise gestion, tout n’est pas rose. Mais il ne faut pas mettre tout le monde dans le même sac pour autant, selon Colette Delmotte.

"Il faut toujours être très vigilant, car les maisons de repos où il n’y a pas de risque de dérapage, ça n’existe pas. Mais je voulais redorer le blason pour encourager le personnel soignant et aussi rassurer les familles, leur dire que des maisons de repos fonctionnent très bien, que l’accueil est chaleureux et que c’est un vrai lieu de vie pour les personnes âgées."

De façon originale, en convoquant Jean de Nivelles, personnage illustre de la cité aclote, la vidéo présente donc toutes les activités proposées aux résidents: repas de fête, sport, culture, folklore et excursions. La vie ne s’arrête pas quand on entre en maison de repos. Au contraire, c’est parfois même un nouveau départ. Des amitiés se nouent, il arrive aussi que des couples se forment.

Voilà donc un autre regard sur cet établissement qui a certes connu un moment de crise au printemps avec la mort de douze résidents, mais qui veut aujourd’hui aller de l’avant.

Bientôt un agrandissement

Et l’avenir, pour Nos Tayons, c’est aussi un ambitieux projet d’extension qui sera bientôt concrétisé. Dans quelques mois, les travaux de construction d’une nouvelle aile seront lancés. Ce bâtiment tout neuf abritera 35 chambres supplémentaires, ainsi que quatre appartements pour personnes à mobilité réduite, un espace communautaire et trois kots pour étudiants. Les futurs locataires de ces kots seront des acteurs à part entière de la résidence, ils effectueront des petites tâches en tant que bénévoles, au contact des personnes âgées.

La résidence Nos Tayons, un lieu de vie dynamique, selon la présidente du CPAS

La résidence Nos Tayons, un lieu de vie dynamique

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

La Wallonie veut améliorer la qualité de vie dans les maisons de repos

Belgique

Comment bien choisir la future maison de repos de ses parents ?

La Grande Forme

Articles recommandés pour vous