RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Une lettre de Noël pour rompre l'isolement des résidents d'un centre spécialisé à Thimister-Clermont

Le bâtiment des Mirabelles, à Thimister-Clermont.
10 déc. 2021 à 08:29Temps de lecture2 min
Par Olivier Thunus

Avec la crise sanitaire, les résidents des centres d’hébergement pour personnes handicapées ont été plus isolés que jamais. C’est le cas par exemple des 32 résidents de l’ASBL handicap-hébergement Maison les Mirabelles à Froidthier, dans la commune de Thimister-Clermont. Alors, pour rompre cet isolement, les responsables de l’établissement invitent le public à écrire une lettre pour ces résidents. Une lettre qui leur sera remise à Noël.

Depuis le Covid, nos résidents ont été fort touchés et isolés

Le bâtiment des Mirabelles est grand, mais quand on y vit en permanence, le tour en est vite fait. Or, ces murs, c’est pour certains des 32 adultes handicapés mentaux qui y résident quasiment le seul horizon depuis la crise sanitaire. D’où un sentiment d’isolement. Sabrina Quarante, directrice: "Depuis cette crise, nos résidents ont été fortement touchés et isolés au sein de la structure. Il faut savoir que la majorité de nos résidents n'ont plus de famille, et ont donc très peu de contacts avec l'extérieur, hormis les activités qu'ils ont dans leur centre de jour ou les activités qui sont organisées par l'extérieur ou par notre service. Et depuis le Covid, une majorité des activités se sont vues suspendues pendant plusieurs mois".

De là est né l’appel "Une lettre pour Noël". Un appel déjà entendu par certaines personnes: "Plusieurs personnes de l'extérieur ont vraiment manifesté un intérêt de pouvoir écrire du courrier à nos bénéficiaires, mais également faire davantage, en leur proposant des activités ou des cadeaux individuels ou collectifs pour vraiment amener beaucoup plus de joie au sein de la maison durant ces périodes de fête".

Le Covid, on en a jusque là!

Renée est une des résidentes. Pour elle, ce sentiment d’isolement est durement ressenti: "C'est difficile à vivre parce qu'on ne sait pas voir la famille, on ne peut pas se mélanger entre groupes". Et son souhait pour rompre cet isolement, ce serait "que le Covid parte vite, parce qu'on en a jusque là!" témoigne-t-elle. Alors quelques lettres, pour Renée et les autres, cela peut tout changer.

Pour leur écrire, une adresse: Les Mirabelles, Chapelle des Anges 28 à 4890 Thimister-Clermont.

Une lettre qui leur sera remise à Noël et qui pour eux peut vraiment améliorer une situation qu’ils ressentent durement. C’est ce que précise Pauline Etienne, la coordinatrice pédagogique des Mirabelles.

Pauline Etienne, la coordinatrice pédagogique des Mirabelles.

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous