RTBFPasser au contenu

Monde

Une journaliste violée en Egypte

journaliste CBS en Egypte
17 févr. 2011 à 10:15 - mise à jour 17 févr. 2011 à 10:161 min
Par Isabelle Louette

Ce jour-là, l'ambiance est survoltée sur la place Tahrir car Hosni Moubarak vient de démissionner et les manifestants exultent. Comme nombre d’autres journalistes, Lara Logan est sur place pour réaliser un reportage pour la chaine américaine CBS. Elle se fait encercler par la foule en délire et son équipe la perd de vue. La journaliste est alors violée puis elle sera sauvée par un groupe de femmes.

Lara Logan est un reporter chevronné. Elle est régulièrement envoyée dans des pays en guerre, comme l’Irak où elle s’est rendue dernièrement.

De nombreux journalistes maltraités

L'Egypte a été un terrain de travail particulièrement difficile pour les journalistes, surtout lors des manifestations en faveur d'Hosni Moubarak. A son retour en France début février, un journaliste de la chaine France 24, Gallagher Fenwich témoigne en montrant un vêtement déchiré : "Voilà ce qu’il reste de la chemise que je portais ce jour-là", disait-il, "puis s’en sont suivies 36 heures de tabassage et d’humiliation".

Le comité pour la protection des journalistes a recensé les nombreux cas d'agressions lors de ces évènements : 52 reporters ont subi des violences et 76 ont été placés en détention. Paul Steiger, l’un des membres du comité a déclaré : "L'ancien régime égyptien, qui de tous temps a utilisé la force physique pour faire obstacle à la liberté de la presse, a orchestré une campagne féroce pour empêcher la diffusion d'informations sur ce mouvement en faveur du changement".

Le 29 janvier dernier, un journaliste qui couvrait les manifestations a été tué en Egypte, mais de manière plus générale l'année dernière, c’est le Pakistan qui a été le pays le plus meurtrier : huit reporters y ont perdu la vie.

I.L. avec Isabelle Huysen

 

Sur le même sujet

02 juil. 2013 à 12:20
1 min
15 févr. 2013 à 10:01
1 min