Regions Liège

Une fresque, sur une place de Liège, pour dénoncer la guerre chimique contre les kurdes

Une fresque qui appelle à une enquête sur l’utilisation d’armes chimiques au Kurdistan

© Tous droits réservés

Dans la longue tradition du muralisme politique à la sud-américaine, une fresque pacifiste orne depuis ce vendredi  une place du quartier liégeois de Vivegnis. C’est du street-art au service d’une cause, et le message est limpide : il s’agit de dénoncer l’utilisation de phosphore blanc et de gaz incapacitant par l’armée turque contre des populations kurdes, syriennes ou irakiennes. Plusieurs cas ont été rapportés par des médecins ou des journalistes depuis deux ans, alors que ces substances sont rigoureusement interdites par une convention internationale.

Depuis quelques semaines, au motif de pourchasser les auteurs d’un récent attentat commis voici quinze jours, la guerre s’intensifie, et les bombardements se multiplient sur cette zone. Les artistes qui ont participé à cette œuvre en appellent à un cessez-le-feu.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous