Regions Hainaut

Une fresque murale pour les 60 ans de la catastrophe minière de Marcinelle

Fragment de la fresque des 60 ans de la catastrophe du Bois du Cazier
21 mars 2016 à 11:26 - mise à jour 21 mars 2016 à 11:52Temps de lecture1 min
Par Luciano Arcangeli, Daniel Barbieux

C'est un drame qui marqué l'histoire de la région de Charleroi et qui s’est produit le 8 août 1956. 262 mineurs y ont perdu la vie à cause d'un incendie dans les galeries du charbonnage du Bois du Cazier.

Cette année, les commémorations s'étaleront sur plusieurs mois et le 60e anniversaire sera célébré avec de nombreux événements culturels.

Dans ce cadre, il y aura des expositions, des colloques et des spectacles qui marqueront progressivement les commémorations d'ici le mois d'août.

Avec, notamment, un focus sur les émigrés italiens touchés de plein fouet par la catastrophe.

La place des femmes sera aussi largement évoquée au travers du quotidien des mères et des épouses de mineurs que l'on voit sur des clichés des photographes locaux de l'époque. La descendante de l’une de ces femmes, une mère italienne , sera d'ailleurs au Bois du Cazier pour y livrer un spectacle commémoratif.

Enfin, quatre artistes peintres ont réalisé une peinture murale qui se trouve déjà sur le site : une fresque baptisée " 262 ". Ils ont travaillé sous la direction de Charles Szymkowicz : " J’ai tenu, pour ce travail, à y associer quatre de mes anciens étudiants diplômés de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles pour travailler ensemble. C’était un défi dans la mesure où ce n’était pas n’importe quel sujet et n’importe quel endroit. C’est pour commémorer cette terrifiante catastrophe et il fallait être à la hauteur de la réalisation. "

L’artiste précise encore que l’équipe s’est beaucoup documentée historiquement et qu’il fallait savoir dessiner pour accomplir un travail de cet acabit. Une connaissance profonde du dessin et de l’anatomie humaine étaient aussi indispensables.

Sur le même sujet