RTBFPasser au contenu

Patrimoine

Une exposition à Bruxelles se penche sur l’histoire de l’Ommegang

Une exposition à Bruxelles se penche sur l’histoire de l’Ommegang

Une exposition consacrée à l’Ommegang ouvre ses portes ce samedi au centre Albert Marinus du musée communal de Woluwe-Saint-Lambert. Elle permet aux visiteurs de découvrir notamment une sélection de dessins réalisés entre 1928 et 1929 à l’occasion de la recréation de ce célèbre cortège historique pour les célébrations du centenaire de l’indépendance de la Belgique.

Dénommée "Projet Ommegang", l’exposition montre également des objets historiques et documents originaux de 1930 : bannières, costumes, hallebardes, affiches, etc.

Né au milieu du 14e siècle, l’Ommegang commémorait l’arrivée à Bruxelles d’une statue de la Vierge miraculeuse, dite "Notre-Dame à la branche", ramenée d’Anvers. Après avoir connu diverses évolutions, il disparaît en 1785 mais dans la foulée de la préparation des festivités du centenaire de la Belgique, le Serment des arbalétriers de Saint-Georges et le vicaire de l’église Notre-Dame-du-Sablon proposent de le recréer.

Un comité dirigé par l’humaniste et sociologue Albert Marinus est alors chargé de l’organisation de l’événement. Fervent défenseur des traditions populaires et du folklore, il s’inspire de l’Ommegang organisé en 1549 par la ville de Bruxelles, à l’occasion de la visite de Charles Quint et de son fils l’infant Philippe.

Une vingtaine d’artistes bruxellois, peintres, sculpteurs, décorateurs, architectes, ont alors collaboré à la réalisation de dessins préparatoires. Il en reste aujourd’hui deux cents, évoquant l’ordre du cortège, les chars, les fanions et bannières et les costumes et accessoires destinés à garantir l’authenticité du cortège reconstitué.

"Projet Ommegang" se tient du 19 mai au 17 juillet et du 7 septembre au 30 octobre au centre Albert Marinus, 40 rue de la Charrette à Woluwe-Saint-Lambert, en Région bruxelloise. L’entrée est libre.

Articles recommandés pour vous