RTBFPasser au contenu

Sur la route

Une excursion originale à Bertrix à la découverte du travail des mineurs de schiste

Place des 3 Fers, en hommage aux baudets, où est installée la caravane de Sur la route
10 juil. 2020 à 14:592 min
Par Christine Tondeur

Olivier Colle et Fanny Rochez, nos 2 animateurs de l’émission Sur la route sont ce vendredi 10 juillet au cœur de Bertrix, sur la place des 3 Fers en hommage aux Baudets, le sobriquet des habitants de Bertrix. Ils vous font découvrir son patrimoine, mais aussi ses produits régionaux. La caravane de Vivacité poursuit donc son chemin. Après ces 10 premières communes, nous serons la semaine prochaine à Stavelot, Dour, Ciney, Villers-La-Ville et Bastogne. Découvrez notre carte interactive, qui vous dévoile le programme de ces prochaines villes.

Les galeries de l’Ardoisière que vous pouvez parcourir durant la visite.
Les galeries de l’Ardoisière que vous pouvez parcourir durant la visite. Syndicat d’initiative de Bertrix

Un sous-sol exploité autrefois pour sa richesse en schiste

Nous vous emmenons au domaine de la Morépire dont le nom a une origine régionale : Mores qui veut dire noir et Pire qui veut dire pierre en patois local. L’assemblage des deux mots donne donc "Pierre Noire" ou "Schiste"… La carrière du Babinay à Herbeumont, exploite encore aujourd’hui du schiste provenant de cette veine de 100 kms de long parcourant l’Ardenne. Il sert essentiellement à en faire des ardoises pour couvrir les toits, mais aussi dallages, escaliers, dallages ou ornements divers.

La Morépire, l’ardoisière de Bertrix, une plongée dans le monde des ardoisiers
La Morépire, l’ardoisière de Bertrix, une plongée dans le monde des ardoisiers Syndicat d’Initiative de Bertrix

Une plongée dans l’univers et le travail des Scailletons, ces fendeurs de pierre d’ardoise.

La famille Pierlot était propriétaire de l’ardoisière actuelle, qui a cessé ses activités en 1977 et que vous pouvez visiter aujourd’hui. " Il a fallu, nous dit Yves Crul, le directeur du site, dégager des centaines de m3 de déchets de pierre et puis pomper des milliers de m3 d’eau ". De gigantesques salles de plus de 8000 m3, ouvertes à l’explosif sont visibles, ainsi que les raillages et wagonnets, vestige de ce passé industriel.

Durant 1h15, et à 25 mètres sous terre, par une température de 10° et muni d’un casque, vous arpenterez les tunnels d’ardoise et en saurez plus sur ce passé industriel disparu, le mode d’exploitation d’une ardoisière ainsi que les conditions de travail des " Scailletons " qui ont extrait des chambres, des blocs pesant jusqu’à 120 kgs qu’ils remontaient sur leur dos dans un sac de jute. C’est un ancien fendeur d’ardoise qui vous racontera tout cela, via un audio guidage multilingue, y compris en wallon. Des visites guidées ponctuées d’anecdotes et de souvenirs sont également possibles sur réservation.

Une visite guidée avec un audio-guide multilingue, y compris le wallon
Le schiste dans les galeries de la Morépire, qui servait autrefois essentiellement aux toits des habitations.

Une manière originale de découvrir la mine : la mine gourmande.

Tous les dimanches, sur réservation, les familles peuvent visiter la mine en s’arrêtant à 3 endroits différents pour déguster l’apéritif, le potage et les "canadas aux rousses". Un dessert et un café sont proposés à la remontée. Pour les groupes, la visite est possible toute l’année.

>> Contact et réservation

>> En savoir plus sur le Domaine de la Morépire

 

Loading...
© Tous droits réservés

Sur le même sujet

09 juil. 2020 à 16:33
2 min

Articles recommandés pour vous