Regions Hainaut

Une (et une seule) activité par semaine, pour tous les jeunes

Une (et une seule) activité par semaine, pour tous les jeunes

© © Tous droits réservés

27 janv. 2021 à 17:13 - mise à jour 28 janv. 2021 à 07:40Temps de lecture2 min
Par Charlotte Legrand

C’est un assouplissement, pour les ados. Mais les plus jeunes devront peut-être choisir entre leurs différents loisirs. Les autorités se sont accordées pour permettre une activité par semaine. Avec certaines conditions à la clé. Les bulles seront réduites à 10 enfants maximum.

Louis

Equitation, natation, tennis, gymnastique, musique… Louis, Tom et Maëlle sont bien occupés. Vu qu’ils n’ont pas encore 12 ans, ils ont pu poursuivre leurs activités. Pour eux, l’heure du choix est arrivée. "Moi je dois choisir entre le foot et l’équitation. Je pense que ce sera l’équitation, c’est ce que je préfère". Comment réagissent-ils, face à cette nouvelle mesure ? "Je trouve ça un peu dommage", nous explique Louis, "mais je pense que le principal c’est que le nombre de cas de coronavirus baisse". Son copain de classe est un peu dépité. "Je ne sais vraiment pas ce que je vais choisir… J’aime tout !"

Tom fait du basket et de la natation
Tom fait du basket et de la natation T Dechamps

Beaucoup de points d’interrogation aussi, dans la tête des parents. "Va-t-on choisir les activités qui nous arrangent, nous ? Ou celles que nos enfants veulent choisir ? C’est une première question", nous dit un papa. "Sachant que certaines activités ne vont plus pouvoir se tenir, parce qu’elles ne respectent pas la taille de bulle autorisée. Prenez le basket : si vous avez un match avec 10 joueurs d’un côté, 10 joueurs de l’autre… C’est trop !"

 

C'est le sujet dont on parle à la sortie de l'école
C'est le sujet dont on parle à la sortie de l'école T Dechamps

Le "ouf de soulagement" concerne les + de 12 ans. "J’ai une fille de 13 ans, qui va en principe pouvoir reprendre le tennis. C’est bien pour elle", reconnaît ce parent d’élève. "Oui, espérons que ça aille mieux, rapidement, pour nos jeunes", renchérit cette maman. "Ma fille qui est en 5e secondaire, elle ne sort quasiment pas de chez elle. Elle ne peut plus voir ses amis. Elle a besoin de reprendre une activité !".

Marie Vandamme est responsable de Circomédie, une école de cirque de Fleurus. Pour elle, l’aménagement des mesures risque d’engendrer un beau casse-tête organisationnel. "Il y a des conditions à respecter, notamment des groupes de 10. Qu’allons-nous faire si nous nous retrouvons face à 12 jeunes ? Comment choisir ? L’endroit où pratiquer les activités risque de poser problème également ! On peut faire du monocycle en plein air, mais pas du trapèze… Enfin, depuis le début de cette pandémie nous devons jongler avec ces mesures, nous allons tenter à nouveau de nous y adapter !". Une exception est prévue, pour les stages organisés aux vacances de Carnaval. Dans ce cas, la "bulle" pourra "contenir" jusqu’à 25 enfants.

Une (et une seule) activité par semaine, pour tous les jeunes
Une (et une seule) activité par semaine, pour tous les jeunes © Tous droits réservés

Un comité de concertation Etat fédéral-entités fédérées aura lieu ce jeudi matin. Objectif de la réunion (à distance): valider l'arrêté ministériel qui va encadrer la reprise des activités extrascolaires. Elles pourraient redémarrer le Week-end prochain.

Clé de l'info: changements pour la jeunesse (JT 27/01/2021)

Clé de l info: changements pour la jeunesse

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

"Cela ne se mène pas comme si on était au café du coin", s’énerve Alda Greoli à propos de la communication sur l’aménagement des mesures pour les jeunes

Articles recommandés pour vous