RTBFPasser au contenu

Regions Hainaut

Une entreprise biotechnologique carolo pourrait annuler les effets du coronavirus

temporary-20200925112909
25 sept. 2020 à 12:33 - mise à jour 25 sept. 2020 à 12:331 min
Par Mathieu Van Winckel, Daniel Barbieux

Trouver un remède ou une solution au coronavirus covid-19 est devenu une course contre la montre pour toutes les entreprises de biotechnologie.

À Gosselies, l’entreprise Delphi Genetics tente, elle aussi, de développer un médicament capable de détruire le virus chez un patient. Les essais cliniques commenceront début 2021.

L’espoir est de ne pas arriver trop tard. Chez Delphi Genetics, on sait que d’autres travaillent sur cette question partout dans le monde. La découverte des Carolos mettra encore un an pour aboutir si tout va bien.

Le directeur scientifique, Cédric Szpirer, est conscient du risque : "C’est effectivement à la fois très risqué de développer quelque chose contre ce virus puisque si ce virus n’est plus là dans un an, tout ce travail n’aura pas beaucoup servi."

Ici, on ne développe pas les vaccins, mais on a trouvé une arme génétique contre le virus pour guérir les patients grâce au masque classique dans lequel les enfants respirent quand ils sont malades. Mais, comme l’explique Cédric Szpirer, il y aura de l’ADN dans le spray : "Un fragment d’ADN qui va se retrouver dans une cellule, celle du patient. Ce petit fragment d’ADN va produire une toute petite séquence qui est hautement spécifique au virus. Donc elle ne va pas se fixer sur autre chose. Elle ne se fixe que sur le virus. Et lorsqu’elle se fixe sur le virus, elle induit la dégradation du virus. Et donc c’est ça qui va diminuer la charge virale globalement chez le patient."

Les essais sur patients volontaires sont prévus pour le début de l’année 2021. L’espoir est de rencontrer rapidement des résultats positifs pour pouvoir traiter les patients les plus gravement touchés : une sorte de dernier espoir, même avant la fin des essais cliniques.

Articles recommandés pour vous