RTBFPasser au contenu

Une conseillère N-VA à une fête des anciens du front de l'Est: "Une affaire privée"

N-VA: trouble proximité

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

09 janv. 2017 à 12:46 - mise à jour 09 janv. 2017 à 12:461 min
Par Belga

La présence d'une collaboratrice du ministre-président flamand, Geert Bourgeois, à une réunion d'anciens soldats du front de l'Est est une "affaire privée" et n'a rien à voir avec son travail au cabinet, a-t-on indiqué lundi chez ce dernier.

Sous le drapeau de l'Allemagne nazie

Le virologue Marc Van Ranst s'est ému ce week-end sur les réseaux sociaux d'un message posté le mois passé sur Facebook par Karlijn Deene, conseillère communale N-VA à Gand et "plume" de M. Bourgeois. Elle y relate sa participation, en compagnie de son grand-père, à la dernière réunion de l'amicale Sneyssens qui rassemble d'anciens combattants flamands du Front de l'Est partis sous le drapeau de l'Allemagne nazie. Elle évoque notamment l'hommage vibrant rendu par Oswald Van Ooteghem, ancien membre de la Légion flamande et ex-sénateur Volksunie, à ses camarades morts au front.

"Karlijn a accompagné son grand-père, qui a du mal à se déplacer, sans qu'elle ait rien à voir avec cette association", a expliqué le porte-parole du ministre-président. "Impliquer le ministre-président dans cette affaire comme le fait M. Van Ranst est risible. Cela vient clairement de l'extrême-gauche. Mais contrairement à eux, nous n'avons aucun problème à rejeter toute idéologie totalitaire".

Rendre hommage à des personnes décédées et non au nazisme

Quant à l'intéressée, elle a fait savoir qu'il s'agissait de rendre hommage à des personnes décédées et non au nazisme.

Ce n'est pas la première fois que la participation d'un mandataire politique à ce genre d'événement suscite la polémique. En 2001, le ministre flamand des Affaires intérieures, Joahn Sauwens (VU), avait dû démissionner parce qu'il avait participé à la réunion d'une amicale du même genre, celle du Sint-Maartensfonds. Au début de la législature, le secrétaire d'Etat Theo Francken avait été pris sous le feu des critiques après sa participation à l'anniversaire de Bob Maes, collaborateur avec l'occupant pendant la IIe Guerre mondiale et fondateur du "Vlaamse Militanten Orde".

Sur le même sujet