RTBFPasser au contenu

Une commune rembourse les amendes de circulation à son personnel: un mauvais signal?

Une commune rembourse les amendes de circulation à son personnel: un mauvais signal?
11 mai 2017 à 15:25 - mise à jour 11 mai 2017 à 15:251 min
Par 5@7

L'administration communale de Gingelom (province du Limbourg) rembourse les amendes de roulage de son personnel, rapporte jeudi Het Belang van Limburg. "C'est un mauvais signal", estime l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR). Le bourgmestre Patrick Lismont parle d'une "marque d'estime pour les collaborateurs".

La commune s'engage concrètement à rembourser les amendes d'un montant maximum de 50 euros jusqu'à trois fois sur la durée de la carrière. Ce remboursement existe depuis longtemps déjà au CPAS de la commune, notamment pour les travailleurs affectés à la distribution des repas. Depuis l'année passée, le personnel communal et celui du CPAS bénéficient du même statut, ce qui a accordé cet avantage aux fonctionnaires locaux.

Mauvais signal, pour l'IBSR

L'IBSR déplore "le mauvais signal" envoyé par cette mesure. "Une amende sert à clairement pointer la contravention", explique le porte-parole de l'institut Stef Willems. "Du point de vue de la sécurité routière, un automobiliste doit toujours payer lui-même ses amendes."

Le bourgmestre Patrick Lismont préfère y voir une certaine forme de reconnaissance envers son personnel. "Je ne dis pas qu'ils ont le droit de rouler trop vite. Recevoir une amende de 50 euros ne fait pas de vous un fou du volant. Vous pouvez simplement avoir fait preuve d'un peu de distraction."

Ce type de compensation existe dans d'autres communes, notamment à Neerpelt, où l'administration rembourse la moitié du montant de la première amende de roulage de son personnel.

Benoît Godart, porte-parole de l'IBSR, est l'invité du 5@7.

Retrouvez l'article original ici.

Articles recommandés pour vous