RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article audio.

Regions Bruxelles

Une chambre d’amis pour mieux connaître l’univers de Victor Horta

Une chambre d'amis pour mieux connaître l'univers de Victor Horta

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Après l’ouverture du "bureau des dessinateurs", en février dernier, le musée Horta à Saint-Gilles poursuit la rénovation de nouveaux espaces dans la maison atelier de l’architecte, pionnier de l’Art Nouveau en Belgique. Ce 15 juin, c’est la "chambre d’amis" que les visiteurs pourront découvrir. Une pièce totalement réaménagée par les équipes du musée, dans "l’esprit d’Horta", à partir de pièces de mobilier, conçues par Horta et rassemblées ici. Il n’est donc pas question de reconstitution à l’identique puisqu’on ignore à quoi ressemblait la chambre au début du vingtième siècle.

 

Un réaménagement, pas une reconstitution à l’identique

L’équipe de conservation a choisi un papier peint anglais, puisqu’on sait que Victor Horta les appréciait particulièrement, dont les couleurs s’harmonisent avec les boiseries et de la chambre et les couleurs de la cage d’escalier. La cheminée d’origine ayant disparu, celle qui fait désormais face au lit, provient de l’Hôtel Aubecq. Détachée du mur, elle montre clairement qu’il ne s’agit pas d’une pièce d’architecture originale. La commode et la table de chevet proviennent des collections du musée.

Elisabeth Horth, conservatrice adjointe du Musée Horta devant le salon de musique
Elisabeth Horth, conservatrice adjointe du Musée Horta devant le salon de musique © Tous droits réservés

Victor Horta est déjà un architecte reconnu lorsqu’il achète les terrains sur lesquels il fera construire sa maison et son atelier d’architecture, entre 1898 et 1901. Il y vivra avec sa famille jusqu’à la première guerre mondiale. Après quatre années, en Angleterre d’abord et ensuite aux États-Unis, il revient à Bruxelles en 1919 et décide de vendre la maison et l’atelier pour s’installer avenue Louise. Ce n’est qu’en 1961 que la commune de Saint-Gilles rachète la maison. Elle sera progressivement restaurée et transformée en musée. Une restauration dont on peut deviner l’ampleur dans l’exposition qui lui est consacrée dans le "bureau des dessinateurs".

Articles recommandés pour vous