RTBFPasser au contenu

Regions Bruxelles

Une centaine de chauffeurs LVC manifestent dans le centre de Bruxelles

Les chauffeurs sont rassemblés au boulevard Pacheco.
24 janv. 2022 à 09:242 min
Par Jérôme Durant avec Belga

Une manifestation générale des chauffeurs LVC (location de voitures avec chauffeurs) a lieu ce lundi matin dans le centre de Bruxelles. A l’appel du Front commun des chauffeurs LVC, le rassemblement initial était prévu sur le boulevard Pacheco, près du Botanique, vers 7h du matin.

Le cortège des chauffeurs a démarré vers 10h et rassemble une petite centaine de manifestants (jusqu'à un peu plus de 200 selon des associations du secteur). Ils se dirigent vers le boulevard du Régent, devant le cabinet du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS), puis les sièges des partis politiques PS, boulevard de l’Empereur et Ecolo.

D’après le Front commun, des saisies de plusieurs véhicules avec autorisations wallonnes et flamandes ont eu lieu à la fin de la semaine dernière dans la capitale. L’organisation appelle dès lors les chauffeurs LVC de toutes les Régions et toutes licences confondues à se mobiliser.

Un appel qui a lieu alors que, jeudi dernier, la fédération bruxelloise du taxi BTF avait manifesté à Bruxelles pour demander davantage de contrôles des chauffeurs LVC qui y travaillent avec des licences flamandes et wallonnes.

Arrêt immédiat des saisies de véhicules

Mardi dernier, une autre manifestation de la Fédération belge des taxis (FeBeT) avait également eu lieu dans la capitale. Il était question de réclamer des contrôles mais aussi du possible retrait de l’agrément de la plateforme Uber si elle continuait à laisser l’accès ouvert à toutes les licences sur le territoire bruxellois.

Enfin, les chauffeurs LVC avec des licences bruxelloises avaient eux aussi manifesté, mercredi cette fois, devant les bureaux d’Uber à Etterbeek pour lui demander soit de rouvrir son accès au marché flamand aux conducteurs bruxellois, soit de limiter celui de Bruxelles aux seuls détenteurs de licences bruxelloises.

Face à cette situation et au "stress immense" des chauffeurs, le Front commun demande l’arrêt immédiat des saisies et prône une recherche proactive de solutions politiques pour ces détenteurs de licences wallonnes et flamandes exerçant à Bruxelles "depuis des années".

"Le gouvernement se doit de trouver une solution à long terme en les laissant travailler provisoirement jusqu’à l’adoption du Plan Taxi final selon la volonté parlementaire de l’Ordonnance Sparadrap, telle qu'exprimée lors des travaux parlementaires et la séance plénière du 10 décembre 2021 ; et in fine leur permettant de transitionner vers le nouveau système en leur octroyant une autorisation, qui est d’ailleurs toujours bloquée à la signature au cabinet Vervoort", dit le Front commun.

Ces exploitants et chauffeurs LVC sont pour la plupart des Bruxellois, avec des entreprises situées dans la capitale et qui y paient leurs impôts et taxes, dit encore l’organisation, selon qui une solution politique doit également être trouvée pour ces indépendants.

Sujet JT du 24/01/2022

Sur le même sujet

03 févr. 2022 à 09:25
2 min
21 janv. 2022 à 16:55
1 min

Articles recommandés pour vous