Une ancienne voiture d'Albert II, en vente dans un hangar du Brabant wallon

Une ancienne voiture d'Albert II, retrouvée dans un hangar du Brabant wallon

© RTBF

23 nov. 2019 à 06:37 - mise à jour 23 nov. 2019 à 06:37Temps de lecture1 min
Par L.V. avec E. Boever

Si acheter une voiture d’occasion vous tente, et que vous feuilletez les annonces sur le site de Gem classic Cars, vous risquez d’y trouver une voiture à l’histoire peu banale. En effet, y figure une Mercedes S63 AMG de 2002, ayant appartenu à nul autre que notre Roi Albert II. La passion du souverain pour les belles voitures n’était pas un secret. Il s’est donc offert plus qu’une simple Classe S Diesel, mais bien une version 563 AMG dotée d’un V12 de 6,3 l et de 440 chevaux.

Comment est-elle arrivée dans le hangar d’Eric Moszkowicz, le gérant de Gem classic cars ? "Elle appartient à un collectionneur belge depuis 4 ou 5 ans. Ce collectionneur, que je connais, l’avait acheté à la personne à qui la famille royale l’a revendue fin des années 2000", raconte-t-il. Eric Moszkowicz est un passionné de voitures anciennes, et il n’est pas rare de trouver dans son garage des petites perles. Parmi celles-ci, une Lincoln Continental qui ne coûte que 15.000 euros. Il l’a acheté au Canada, et affiche 48.000 km au compteur. "Elle n’est pas faite pour rouler tous les jours. Ce n’est pas la plus belle voiture du monde, mais c’est vraiment une époque particulière, les années 70 aux Etats-Unis. Et, à mon avis, c’est probablement l’une des voitures les plus confortables du monde. Elle est peut-être même plus confortable que la Mercedes du Roi", souligne ce vendeur.

Quant à la voiture du Roi Albert II, il s’agit d’une version que la marque Mercedes vendait à une clientèle particulière, essentiellement des membres de la royauté et des chefs d’état. Et, elle n’a été produite qu’à 70 exemplaires, en 2001. Enfin, la Mercedes du souverain présente une longue liste d’options, et aussi un objet particulier, d’époque, laissé à l’intérieur. "Elle a un téléphone Nokia, avec à l’arrière l’autocollant Mercedes, mais le Roi n’a pas laissé sa carte SIM. Donc, impossible de savoir ce qu’il contenait", précise Eric Moszkowicz, le sourire aux lèvres. Au compteur de cette Mercedes ayant appartenu au Roi, 82.000 km, pour un prix de vente fixé à 44.000 euros.