RTBFPasser au contenu
Rechercher

Psychologie

Un type de sourire précis pourrait ramener la confiance dans une relation brisée

21 mars 2022 à 15:00Temps de lecture2 min
Par Chloé Rosier

Un sourire peut dire beaucoup de choses et il en existe un qui pourrait aider à retrouver confiance dans une relation qui a souffert.

Des scientifiques de l’Université Queen’s de Belfast ont découvert que des sourires différents peuvent avoir des impacts très différents sur la personne qui le reçoit. Comme ils l’expliquent dans un article publié dans Cognition and Emotion, "des différences subtiles dans un sourire peuvent avoir un impact réel sur la confiance mutuelle et le choix de coopérer. En fait, la façon dont vous souriez dans une bonne ou une mauvaise situation peut avoir un impact sur la confiance que les gens ont en vous".

Dans leur expérience, les scientifiques ont utilisé trois sourires différents, étiquetés en fonction de la réaction qu’ils peuvent avoir sur autrui : récompense, domination et affiliation.

Neutralité vaut mieux que sourire narquois

Selon leurs résultats, après un comportement indigne de confiance ou peu coopératif, un sourire de récompense (un grand sourire, fier d’avoir obtenu ce qu’on voulait) et un sourire de domination (un sourire narquois) ont suscité très peu de confiance, d’attentes de changement de comportement et de positivité par rapport à une expression totalement neutre ou à un regard de regret.

Les sourires peuvent parfois créer des sentiments négatifs encore plus forts que l’absence de sourire.

Le sourire de regret pour se faire pardonner

Toujours dans leur expérience, les scientifiques ont découvert que, malgré un comportement jugé indigne de confiance ou une traîtrise, un sourire dit d’affiliation ou de regret (par exemple, le sourire gentil d’un ami triste pour vous après avoir discuté d’un évènement déplaisant qui vous serait arrivé) pouvait recréer la confiance.

Cela créait même un désir de réparer la relation brisée et de faire confiance à la personne qui venait de faire quelque chose d’injuste.

La Dr Magdalena Rychlowska de l’Université Queen’s, auteur de l’étude souligne dans NewsWise : "Les résultats de cette étude montrent le pouvoir des expressions faciales subtiles et les conséquences positives qu’un sourire d’affiliation peut avoir dans des situations difficiles. Cela souligne également l’importance du contexte social – un sourire heureux qui pourrait être lu comme un signal de confiance dans un contexte peut, dans un autre contexte, être considéré comme une preuve de mauvaises intentions."

Articles recommandés pour vous