Regions Liège

Un train Desiro sans toilettes vidangées, c’est là que les emmerdements commencent…

Faute de personnel et d’équipement, les toilettes des automotrices ne sont pas toujours vidangées

© © Tous droits réservés

Un train a été arrêté en gare de Rivage, en région liégeoise, puis supprimé ce lundi, à la suite d’une agression verbale d’un navetteur sur l’accompagnateur. Mais c'est le point de départ de cet échange tendu qui interpelle: c’est l’absence de toilettes en service à bord.

Selon le syndicat FGTB, c’est un problème récurrent. Sur ce type d'automotrice Desiro, plutôt récent, ce n’est plus, comme auparavant à la SNCB, une trappe qui s’ouvre et évacue directement les déjections sur les voies. Il y a un réservoir, qu’il convient de vidanger, une fois, parfois deux fois par jour selon fréquentation. Mais l’opération, à effectuer par les unités de maintenance et d'entretien, nécessite du personnel, et une tuyauterie mobile à brancher directement sur le wagon. Mais toutes les gares ne sont pas dotées de cet équipement, loin de là. Et donc, par manque d’effectifs et de matériel adéquat, il arrive fréquemment que des convois circulent sans les commodités pourtant minimales. Des incidents avec des usagers mécontents se produiraient une à deux fois par semaine.

Les autorités ferroviaires disent regretter l'incident, et reconnaissent que plusieurs problèmes se sont posés ces derniers temps, mais parfois à la suite de pannes techniques ou de dégradations volontaires. Conscientes des désagréments de ce genre de situation, elles tentent d'apporter des solutions "durables et pertinentes".

Anthony Signorino, délégué syndical

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Rail : la SNCB mettra des trains supplémentaires vers la Côte mercredi et jeudi

Belgique

Des trains pas comme les autres - destination l'Italie du nord

La Trois

Articles recommandés pour vous