Vie privée

Un tiers des mineurs sur les réseaux sociaux mentent sur leur âge

Un tiers des mineurs sur les réseaux sociaux mentent sur leur âge.

© Maskot

16 oct. 2022 à 13:30Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

Les mineurs sont bel et bien présents sur les réseaux sociaux. Si les plateformes ont interdit leur accès aux moins de 13 ans, les jeunes socionautes n'hésitent pas à mentir sur leur âge pour s'y inscrire, comme le montre une nouvelle étude.

47% des 8-15 prétendent avoir plus de 16 ans

Sur les réseaux sociaux, les mineurs sont nombreux à prétendre être majeurs. C'est la conclusion d'une étude britannique menée par l'Ofcom*, le régulateur des télécommunications au Royaume-Uni. Le rapport s'est intéressé plus particulièrement aux socionautes des six plateformes les plus populaires : Facebook, YouTube, Instagram, Snapchat, TikTok et Twitter.

L'étude a révélé que 32% des enfants âgés de 8 à 17 ans ont prétendu être majeurs en créant leurs comptes sur ces plateformes. Un pourcentage qui passe à 47% pour les enfants de 8 à 15 ans qui prétendent avoir plus de 16 ans. Chez les plus jeunes, les 8 à 12 ans, deux enfants sur cinq (39%) ont indiqué avoir plus de 16 ans sur leur profil tandis qu'un quart d'entre eux (23%) ont choisi d'apparaître comme ayant 18 ans.

Le but ? Avoir accès à des contenus inaccessibles pour les utilisateurs mineurs.

Les plateformes les plus concernées

Parmi les réseaux sociaux énoncés, YouTube se place comme la plateforme la plus populaire pour 87% des 8-17 ans interrogés. A noter que les utilisateurs ont aussi pu faire référence à YouTube Kids. TikTok s'empare de la deuxième place (62%), puis suivent Instagram (47%), Snapchat (46%), Facebook (40%) et Twitter (20%).

Pourtant, les enfants âgés de 8 à 12 ans ont plus eu tendance à s'être créé un profil avec une fausse date de naissance, d'abord sur TikTok (65%), puis sur Snapchat (59%), Instagram (54%), Facebook (44%) et finalement sur YouTube (43%). Chez les 13-15 ans, trois enfants sur dix ont déclaré avoir choisi une date de naissance pour paraître plus âgés en ligne, en majorité sur Instagram (36%).

Où sont les parents ?

Une dérive possible puisque la majorité des 8-17 ans ont pu créer leur profil sans la surveillance de leurs parents. C'est sur TikTok et Twitter que ce pourcentage est le plus haut, respectivement 71% et 70%, puis suivent Instagram (68%), Snapchat (67%, Facebook (55%) et enfin YouTube (47%).

L'Ofcom a été désigné par le gouvernement britannique comme régulateur de la sécurité en ligne dans le cadre du projet de loi "Online Safety Bill", visant à rendre l'accès à internet plus sûr pour les mineurs. La question de la modération et des contenus appropriés proposés aux utilisateurs selon l'âge renseigné dans leur profil est revenue sur le devant de la scène fin septembre.

Un tribunal a reconnu la responsabilité des réseaux sociaux dans le suicide de Molly Russell, une Britannique de 14 ans qui s'était donné la mort en 2017. La jeune fille avait été confrontée à des contenus dangereux sur Instagram et Pinterest, des plateformes auxquelles Molly Russell était inscrite depuis l'âge de 12 ans.

*Etude menée entre le 14 et le 18 juillet 2022, sur 1.039 utilisateurs de réseaux sociaux, âgés de 8 à 17 ans.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous