Regions Luxembourg

Un sursis d'un an pour les ambulanciers de Libramont et Amay

La mobilisation de jeudi aura porté ses fruits: les activités de Libramont et Ampsin sont prolongées d'un an

© Croix Rouge de Libramont

07 oct. 2022 à 07:09Temps de lecture1 min
Par Anne Lemaire

La Croix-Rouge avait annoncé, en début de semaine, qu’à défaut d’un refinancement, les activités des 2 services 112 fermeraient définitivement au 31 décembre.

Hier, un conseil d’entreprise extraordinaire a eu lieu à la Croix-Rouge. Finalement, direction et syndicats se sont accordés sur la mise en place d’un moratoire d’un an afin de maintenir les activités du 112 de Libramont et Ampsin. Donc jusqu’à la fin 2023.

Une année pour convaincre les pouvoirs publics de refinancer l’aide médicale urgente et éviter la fermeture définitive de ces deux centres. " L’enveloppe fermée accordée par la Santé publique pour opérer les transports 112 n’a pas été indexée depuis trois ans. De ce fait, en raison de la crise actuelle, de la hausse du prix du carburant et de l’indexation salariale, elle ne couvre plus les coûts liés à cette activité. Sans moyens supplémentaires, la Croix-Rouge de Belgique sera contrainte de devoir envisager la fermeture de départs 112", explique Frédéric Wirtz Président du Conseil d’Administration de la Croix-Rouge de Belgique.

Ouf de soulagement

Sur le terrain, employés et volontaires de la Croix-Rouge espèrent beaucoup de ces 12 mois de sursis : " Un moratoire d’un an, c’est une énorme bouffée d’air et un grand soulagement. Il nous permet de nous laisser le temps pendant minimum un an de trouver une solution avec les partenaires sociaux, les pouvoirs locaux, le SPF santé publique, les différents acteurs de l’aide médicale urgente et du secours à la personne en général, pour trouver une solution pérenne pour les activités et permettre à la population d’avoir un service en permanence et un service de qualité pour la secourir ", réagit Romain van den Broecke, ambulancier à Libramont.

Hier, toutes sirènes hurlantes, le personnel s’était rendu au siège de la Croix-Rouge à Rhisnes pour la réunion du conseil d’entreprise. La mobilisation a porté ses fruits. Le préavis de grève est levé.

Sur le même sujet : Extrait JT (06/10/2022)

Articles recommandés pour vous