RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Coronavirus

Un sous-variant d'Omicron identifié en Flandre occidentale: faut-il avoir peur de ce "combicron"?

L'invité dans l'actu : Benoit Muylkens

Stratégie "Zéro Covid" en Chine

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Benoît Muylkens répondait dans Matin Premièreà Sophie Brems : "Vous faites peut-être référence à la souche Combicron identifiée hier en Flandre ? Donc cette "recombinaison" n’est pas le premier cas depuis que le Sars-CoV-2 est arrivé. C’est un recombinant qui combine des propriétés et des morceaux de génome du BA.1 et du BA.2, les deux grands frères d’Omicron".

"Aujourd’hui on l’a identifié, 18 sujets sont infectés. Il n’y a pas de raison de s’alarmer. Il va être suivi pour voir s’il est plus contagieux que ces deux parents, les deux virus initiaux. Voir s’il se dissémine plus vite qu’un des deux et notamment que BA.2 qui est un peu plus contagieux que BA.1. Ensuite, voir s’il échapperait encore un peu plus que les deux parents, mais comme il combine les propriétés de deux variants d’éviction, il sera de toute façon variant d’éviction au niveau de la réponse immunitaire, et voir s’il pourrait être plus dangereux. Mais comme ni BA.1 ni BA.2 ne posent aujourd’hui de grands problèmes, aucune raison de s’inquiéter outre mesure à ce stade-ci pour lui. Mais c’est à l’instant T où je vous parle, on est le 18 mars".

Et il est trop tôt. Le spécialiste ne fera pas "de plans sur la comète".

 

Sur le même sujet

29 avr. 2022 à 15:14
Temps de lecture1 min
25 avr. 2022 à 08:17
Temps de lecture1 min

Articles recommandés pour vous