Un scientifique y travaille: l'être humain doit pouvoir vivre 1000 ans

Depuis le film "Hibernatus", les techniques de cryogénisation ont beaucoup évolué.

© © Tous droits réservés

12 oct. 2014 à 13:56 - mise à jour 12 oct. 2014 à 14:13Temps de lecture2 min
Par RTBF

Il est de tous les colloques sur le thème du vieillissement, il promène sa silhouette longiligne et sa barbe de Mathusalem partout dans le monde. Un look étonnant pour quelqu’un qui prône rien moins que la vie éternelle. "C’est le look d’un personnage public, d’un personnage biblique qui aurait atteint 88 ans. C’est une forme d’humour, conscient ou inconscient, je ne sais pas…", commente un organisateur.

De l’humour, l’homme n’en manque pas, mais qu’on ne s’y trompe pas : ses théories sont très sérieuses. Pour lui le corps humain est semblable à une voiture et à l’avenir chaque pièce pourra se remplacer : "Dans le corps humain, parfois nous pourrons remplacer un organe complet comme le cœur, et parfois nous réparerons le cœur en utilisant des cellules-souches par exemple. Évidemment nous ne pouvons pas encore faire ça sur le corps humain."

Pourtant la médecine aujourd’hui n’est pas loin de la science fiction : un premier cœur artificiel a été implanté dans la cage thoracique d’un homme, à Paris, voici moins d’un an. Une main bionique fait à nouveau ressentir la sensation du toucher à un autre patient amputé. Quant à la thérapie cellulaire, elle fait des pas de géants : des cellules-médicaments injectées dans des organes malades pourront sans doute un jour régénérer un cœur souffrant.

L'homme qui prône la vie éternelle

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"Je pense qu’il est très probable que le premier homme qui vivra 1000 ans est déjà vivant", insiste Aubrey de Grey, "simplement parce que si nous développons réellement ces thérapie endéans les 20 à 25 ans et si nous les appliquons à des personnes qui ont aujourd’hui 20 ans, cela leur donnera une prolongation de vie".

Si Aubrey de Grey est persuadé que l’homme millénaire est déjà de ce monde, il n’y croit pas trop pour lui-même, c’est pourquoi il pense même se faire cryogéniser, c’est-à-dire congeler : "Nous avons une bonne probabilité endéans la prochaine décennie de perfectionner la cryogénisation suffisamment pour préserver les gens et de telle manière qu’on pourra leur rendre vie."

Une idée pas si loufoque que ça… Depuis le film "Hibernatus", les techniques de cryogénisation ont beaucoup évolué. Des sociétés américaines proposent à prix d’or de congeler votre corps dans de grandes cuves remplies d’azote liquide.

En attendant, Aubrey est toujours bien vivant et en visite à Bruxelles son Stam-café (son "port d’attache") s’appelle comme par hasard la "Mort subite". Humour anglais…

Lucie Dendooven

Sur le même sujet

Le cyborg est-il l'avenir de l'homme?

Selon Moody's, le vieillissement va plomber la croissance mondiale

Monde

Articles recommandés pour vous