RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Un restaurant gastronomique propose un menu sans alcool pour la Saint Valentin

Le chef Olivier Massart et Fabienne Carusso dans les cuisines de leur restaurant "Ô de Vie" à Juprelle
14 févr. 2022 à 07:35Temps de lecture1 min
Par Julien Henrotte (St)

En ce jour de Saint Valentin, peut-être irez-vous au restaurant. Pas toujours évident de boire du vin lorsque l’on reprend la voiture. A Juprelle, le restaurant gastronomique " Ô de Vie " propose pour la première année un menu sans alcool. Un véritable défi créatif et gustatif…

Dernier service de midi avant le grand soir de la Saint Valentin pour le chef Olivier Massart. Pour la première année, une formule sans alcool a été créée. Une demande de plus en plus fréquente chez les clients. " C’est une formule qu’on a toujours voulu faire et que d’autres font déjà. On se rend bien compte que si on veut garder une ambiance agréable à table, il faut proposer cette solution sans alcool ", nous explique Olivier Massart.

Les différentes boissons qui constituent la formule sans alcool
Les différentes boissons qui constituent la formule sans alcool Julien Henrotte

Un jeu gustatif tout en finesse

Le prix est similaire à la formule proposant des vins mais pour un menu qui offre une expérience gustative toute particulière. " Par exemple, on travaille le skrei dans le menu avec topinambour, vanille et noisettes. On a décidé de prendre un jus de poire filtré avec des agrumes pour amener de l’acidité et maintenir la tension avec le beur blanc de la sauce. Le jus de sureau va amener le côté floral présent dans l’assiette ", explique le chef avant d’ajouter : " Pour le veau, on a choisi une infusion de thé noir avec un jus de grenade et un jus d’hibiscus et ce qui est drôle, c’est que la couleur se rapproche de celle du vin et c’est très drôle comme expérience ", ajoute-t-il.

Plus de travail mais beaucoup de plaisir

Une expérience enrichissante pour Olivier Massart malgré une élaboration qui a demandé du temps et du travail. " C’est très chouette car on va plus loin dans la connaissance de son plat. Associer un vin à un plat est déjà compliqué alors ici, il faut travailler la sucrosité et l’acidité des fruits et légumes. C’est un travail très intéressant pour un chef ", conclut-il.

Les clients du restaurant Ô de Vie pourront se faire leur propre avis sur le menu avec… Ou sans alcool.

Sur le même sujet

Dans la moitié des accidents impliquant de l'alcool, la victime n'est pas le conducteur

Belgique

Articles recommandés pour vous