RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Hainaut

Un projet d'éco-village dans le bois de Pincemaille à Estinnes

Les 200 résidents seront intégrés dans le nouveau projet.
17 août 2020 à 07:27 - mise à jour 17 août 2020 à 07:27Temps de lecture1 min
Par Sarah Libbrecht

Durant tout l’été, les 7 décrochages régionaux de Vivacité mettent un coup de projecteur sur la presse locale. La RTBF vous propose le regard et la plume des journalistes de terrain, en Wallonie et à Bruxelles dans le cadre "#Restart", le plan de la RTBF lancé en soutien à la culture et aux médias, secteurs durement touchés par la crise du Covid-19.

 

Le bois de Pincemaille à Estinnes est assez tristement connu. "Il y a un camping laissé à l’abandon depuis plus de 10 ans. Environ 200 personnes vivent dans ce camping résidentiel, dans conditions difficiles, laissées livrées à elles-mêmes par le propriétaire", explique Thomas Donfut, journaliste à La Nouvelle Gazette Centre.

 

Ces habitants entrevoient cependant une lueur d’espoir. "Le propriétaire a repris les choses en mains ces derniers mois pour réhabiliter le site. Plusieurs tonnes de déchets ont ainsi été évacuées." Le propriétaire a désormais un projet pour ce lieu qu’il avait abandonné. "Il a envie de créer un éco-village en symbiose avec la nature. Il serait consacré à l’habitat léger comme des yourtes, des tiny houses. Il espère pouvoir mettre le projet sur pied d’ici trois ans." Le but serait également de créer des communautés entre 4 et 15 personnes, "avec une surface délimitée à entretenir et à gérer, au niveau des déchets par exemple."

 

Tous les détails sur ce nouveau projet au bois de Pincemaille sont à découvrir dans la Nouvelle Gazette Centre de ce lundi.

Articles recommandés pour vous