Journal du classique

Un nouveau scandale pour Placido Domingo ? Il serait lié à une enquête de trafic sexuel en Argentine

© © Marcos Brindicci / Getty Images

23 août 2022 à 09:04 - mise à jour 24 août 2022 à 08:34Temps de lecture2 min
Par Céline Dekock

Après les accusations de harcèlement et d’abus sexuels qui ont fortement mis à mal l’image du ténor aux Etats-Unis, Placido Domingo pourrait se retrouver au cœur d’un nouveau scandale : une enquête autour d’une secte suspectée de traite d’êtres humains et de trafic sexuel aurait mis à jour des enregistrements qui lieraient le ténor à cette secte.

Il y a trois ans, le ténor italien Placido Domingo a fait l’objet d’accusation d’agression et d’intimidation sexuelles. Dans une enquête publiée en août 2019 par l’agence Associated Press, neuf femmes, dont une à visage découvert, ont affirmé avoir été harcelées sexuellement par le chanteur à compter de la fin des années 1980. Ces femmes ont évoqué des gestes déplacés et des appels insistants, une d’entre elles indiquant avoir eu un rapport sexuel avec lui de peur de compromettre sa carrière. Une seconde enquête d’Associated Press a affirmé qu’onze autres femmes, se disant aussi victimes, s’étaient manifestées depuis les premières révélations. Ces accusations ont fortement entaché la réputation du ténor espagnol aux Etats-Unis, entraînant des annulations de concerts et le poussant à quitter la direction de l’opéra de Los Angeles, qu’il dirigeait depuis 2003.

À la suite d’une enquête interne menée par les opéras de Washington et Los Angeles, qui corrobore les accusations de harcèlement sexuel à l’égard de Plácido Domingo, le ténor espagnol – qui avait jusque-là nié les faits qui lui étaient reprochés – a finalement reconnu les faits en 2020. Et depuis, la pression médiatique semblait s’être quelque peu adoucie autour du ténor, du moins en Europe, où il a continué à se produire. C’était sans compter sur des frasques passées du ténor qui pourraient bien le rattraper et entacher à nouveau sa réputation.

En effet, le nom de Placido Domingo serait apparu dans le cadre d’une enquête autour de la secte Villa Crespo, accusée de traite d’êtres humains, de trafic sexuel et d’extorsion de fonds, en Argentine et en Uruguay. Des perquisitions effectuées à la suite du démantèlement de cette secte auraient permis aux enquêteurs de récupérer des enregistrements sonores impliquant de grands noms de la finance, des chefs d’entreprise mais aussi des personnalités publiques, parmi lesquelles figurerait, selon les journaux La Nacion (Argentine) et El Observador (Uruguay), le ténor Placido Domingo. Toujours selon ces médias locaux, dans cet enregistrement on entendrait Placido Domingo donner un rendez-vous discret à une femme prénommée Mendy, lui expliquant la marche à suivre pour le rejoindre dans sa chambre d’hôtel sans que personne ne la voit. Dans un autre enregistrement, on entend Mendy discuter avec un homme, identifié par les enquêteurs comme étant le responsable de l’organisation, se félicitant du rendez-vous conclu avec le ténor.

Comme le précise le Washington Post, il n’y a pour le moment aucune accusation officielle à l’encontre de Placido Domingo. Cela dit, Placido Domingo n’est pas inquiété judiciairement, ce nouveau scandale pourrait une nouvelle fois ternir son image et sa réputation, déjà bien mise à mal avec son affaire de harcèlement sexuel.

Alors qu'il se prépare à diriger un concert dans les Arènes de Vérone ce jeudi 25 août, le ténor espagnol s'est exprimé sur cette affaire lors d'une interview pour une télévision mexicaine : "je pensais que c'était un groupe d'amis" a déclaré Placido Domingo, en concluant : "C’est très triste quand vous pensez avoir des amis depuis de nombreuses années et que vous réalisez qu’ils vont ont utilisé."

Sur le même sujet

Placido Domingo s’excuse auprès de "tous les travailleurs des Arènes de Vérone", suite à sa piètre performance de chef d'orchestre

Journal du classique

Argentine : nouveaux rassemblements de soutien à Kirchner, brefs heurts à Buenos Aires

Monde Amérique du Sud

Articles recommandés pour vous