RTBFPasser au contenu
Rechercher

Exposition - Musées

Un musée berlinois restitue puis rachète un Pissaro spolié par les nazis

L'historien allemand Ralph Gleis, directeur de la Alte Nationalgalerie à Berlin pose à côté du tableau de Camille Pissaro, "Une place la Roche-Guyon".
19 oct. 2021 à 09:09 - mise à jour 19 oct. 2021 à 09:14Temps de lecture1 min
Par Belga

Un musée berlinois a restitué lundi, puis racheté à ses ayants-droit, un tableau du peintre impressionniste français Camille Pissaro spolié par les nazis lors de la Deuxième Guerre mondiale.

Intitulée "Une Place à la Roche-Guyon", cette toile était déjà exposée depuis 1961 par la Alte Nationalgalerie, située sur l'île aux musées de la capitale allemande et consacrée à l'art allemand du XIXe siècle et aux impressionnistes français.

Réalisée en 1867, la toile d'un format de 50 centimètres sur 61 acquise par Dorville en 1928 représente le centre-ville de cette commune du Val-d'Oise, en région parisienne.

Pour conserver le tableau dans ses collections, le musée a dédommagé la famille du collectionneur Armand Dorville, un avocat et collectionneur d'art français de confession juive décédé en 1941 et dont les héritiers s'étaient vus confisquer de nombreuses oeuvres par le régime de Vichy qui les avaient vendues aux enchères.

Certaines d'entre-elles ont été acquises par des musées, d'autres par des collectionneurs privés. La plupart des membres de famille Dorville ont été tués pendant la guerre.

Archive : 21 rue La Boétie, l'exposition à la Boverie

Le montant payé par le musée pour le tableau n'a pas été révélé, mais la famille souhaitait qu'il reste exposé au public et l'accord a été conclu dans un esprit de "bonne coopération".

"C'est une réparation à l'égard d'une famille et ça permet à cette famille-là de se tourner un peu plus sereinement vers le passé", a de son côté déclaré Antoine Delabre, généalogiste chez ADD Associés et représentant des héritiers Dorville.

Le musée avait acheté l'oeuvre d'art en 1961 à une galerie londonienne mais précise que "pour la période comprise entre l'adjudication de 1942 et la cession de 1961, la provenance n'est pas toujours connue".

Il s'agit de la quatrième restitution d'un tableau à la famille Dorville par l'Allemagne. 

 

Sur le même sujet

Klimt, Chagall... : la France approuve la restitution de 15 oeuvres d'art spoliées par les nazis

Monde

Restitution par la Belgique d'un tableau spolié à une famille juive

Belgique

Articles recommandés pour vous