RTBFPasser au contenu

Regions Liege

Un modèle mathématique liégeois pour mieux prévoir la chute et la fonte des neiges

Vendredi, la prévisions....
17 déc. 2017 à 11:47 - mise à jour 17 déc. 2017 à 11:471 min
Par Michel Gretry

Voici une semaine, quelques centimètres de poudreuse ont suffit pour paralyser la capitale, et bloquer complètement l'aéroport national. Les autorités ont invoqué un concours de circonstances, mais à l'évidence,  le manque d'anticipation a contribué à l'importance des perturbations. Or, le service de topoclimatologie de l'université de Liège affirme disposer d'un outil mathématique, qui permet de prévoir le manteau neigeux, son épaisseur, sa densité, et la forme de ses flocons, avec une précision supérieure aux instruments de l'institut royal de météorologie.

Comme l'explique Xavier Fettweiss, chercheur, "c'est pour l'étude de la fonte des glaces polaires que des algorythmes ont été élaborés; nous avons adapté le modèle à nos régions, avec un maillage du territoire en parcelles de cinq kilomètres sur cinq kilomètres, et depuis une dizaine de jour, nous le faisons tourner en mode prévisionnel, pour monsieur tout-le-monde, et ça fonctionne!"

Et ce géographe a accepté de se soumettre à un test. Vendredi, ses graphiques ont indiqué, pour ce dimanche matin, à la station du Mont-Rigi, dans les fagnes, une épaisseur de 28 à 30 cm. Vérification, sur place: le mesureur officiel a relevé très exactement 26 cm. Pas mal....

Au-delà de trois jours, la probabilité est évidemment moins forte, mais comme le montre le graphique, qui peut être consulté à l'adresse http://climato.be/cms/index.php?climato=hauteur-de-neige , il est raisonnablement permis d'envisager, pour les ardennais, un noël blanc!

 

Articles recommandés pour vous