RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Un ministre indien boit l’eau d’une rivière sacrée pour prouver qu’elle est potable... et finit à l’hôpital

23 juil. 2022 à 12:00Temps de lecture2 min
Par Estelle De Houck

La vidéo circule depuis quelques jours sur les réseaux sociaux : on y voit Bhagwant Mann, le ministre en chef du Pendjab, avaler un verre d’eau provenant directement de la rivière Kali Bein. Son objectif : prouver que cette eau sacrée n’est pas polluée, et potable de surcroît. Mission ratée, puisque le chef du gouvernement a été transporté à l’hôpital quelques jours plus tard en raison de maux de ventre… Ce que son parti nie en bloc.

Le 17 juillet dernier, Bhagwant Mann participait au 22e anniversaire du nettoyage de la rivière Kali Bein - un ruisseau de 165 kilomètres qui a recueilli pendant longtemps les eaux usées et les déchets industriels provenant des villages aux alentours.

La présence du chef du gouvernement régional du Pendjab était importante, puisque le Kali Bein est considéré comme sacré. "Le Kali Bein revêt une grande importance pour la religion et l’histoire sikhs, car le premier Gourou, Nanak Dev, y aurait reçu l’illumination", comme l’explique le site d’information The Indian express.

Lors de la cérémonie, et pour prouver que l’eau du Kali Bein était désormais potable et non plus polluée, Bhagwant Mann a décidé de boire un verre d’eau provenant directement de la rivière. Mauvaise idée, puisque toujours selon l’Indian Express, il aurait été transporté à l’hôpital deux jours plus tard, pris d’intenses maux de ventre.

De son côté, le parti de Bhagwant Mann a contesté les raisons de son séjour à l’hôpital, assurant qu’il s’agissait simplement d’un examen de routine.

Un projet qui piétine

Le projet de nettoyage du Kali Bein existe depuis les années 2000. Seule une poignée d’adeptes participait initialement à cette action, sans aide du gouvernement. Jusqu’à ce que le Pendjab décide de reprendre le projet en 2006 et de "mettre fin au déversement d’eau non traitée dans le ruisseau."

Chaque année, un grand nombre de poissons meurent dans le Kali Bein en raison du manque d’oxygène dans l’eau polluée

Mais depuis 2007, le projet piétine. "Aujourd’hui, environ 30 à 40 villages et villes possèdent des colonies illégales qui rejettent des eaux non traitées dans le Kali Bein. Chaque année, un grand nombre de poissons meurent dans le Kali Bein en raison du manque d’oxygène dans l’eau polluée", explique l’Indian Express.

Si le nettoyage du Kali Bein a fait figure d’exemple dans le pays pendant longtemps, la mésaventure de Bhagwant Mann pourrait donc bien ternir sa réputation.

Loading...

Sur le même sujet

Inde : Droupadi Murmu, 64 ans et issue d’une communauté tribale marginalisée, est élue présidente

Monde Asie

Inde : le parlement commence à voter pour un nouveau président, une femme donnée favorite

Monde

Articles recommandés pour vous