RTBFPasser au contenu

Un Hawaïen viole une ordonnance de protection, il doit écrire 144 compliments à son ex-petite amie

Un Hawaïen viole une ordonnance de protection, il doit écrire 144 compliments à son ex-petite amie
06 nov. 2017 à 14:03 - mise à jour 06 nov. 2017 à 14:031 min
Par Vivacité

A Hawaï, aux Etats-Unis, Daren Young a écopé d'une peine pour le moins originale de la part d'une juge. Pour avoir contacté son ex-compagne malgré l'interdiction de l'approcher et d'entrer en contact avec elle, l'homme doit maintenant complimenter son ex.

Daren Young avait reçu en février dernier l'ordre d'arrêter de contacter son ex. Pourtant deux mois plus tard, il n'a pu s'empêcher d'appeler et d'envoyer des SMS à son ancien amour 144 fois en l'espace de trois heures. Il avait alors été arrêté et placé en détention. Après avoir passé 157 jours en prison, l'homme s'est présenté à une nouvelle audience la semaine dernière et s'est dit désolé : "Je ne le ferai plus. Je suis prêt à passer à autre chose dans ma vie, je veux aider ma mère qui a eu une crise cardiaque".

Mais la juge Rhonda Loo a voulu marquer le coup ! Même si elle a pris en compte ses jours passés derrière les barreaux, elle a ajouté : "Pour toutes les vilaines choses que vous avez dites à son sujet, vous allez dire quelque chose de gentil. Et pas de répétitions !". L'homme doit donc dorénavant complimenter 144 fois son ex-petite amie. Maître Loo l'a également taxé d'une amende de 2400 dollars et de 200 heures de service communautaire, ainsi que deux ans de probation après avoir déclaré : "Je ne sais pas si je dois vous couper les doigts ou confisquer votre téléphone pour vous stopper d'envoyer des messages. Vous ne devriez pas avoir de téléphone, point !" Espérons qu'il aura retenu la leçon ! 

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous