Regions Hainaut

Le carnaval de Strépy-Bracquegnies endeuillé : ce que l'on sait ce dimanche soir

© © Tous droits réservés

20 mars 2022 à 06:18 - mise à jour 20 mars 2022 à 20:06Temps de lecture1 min
Par Alain Lechien, Ambroise Carton, Xavier Lambert et Kevin Dero

Ce dimanche matin vers 5h, le conducteur d'une voiture a foncé dans la foule qui s'était rassemblée pour assister au ramassage des Gilles, lors du carnaval de Strépy-Bracquegnies (La Louvière, Hainaut). La collision a fait six morts et plusieurs dizaines de blessés.

Le roi Philippe, la princesse Elisabeth et Alexander De Croo sont allés sur place pour se recueillir avec les familles des victimes et saluer l'effort des services de secours. Ils étaient accompagnés notamment de la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden et du ministre-président wallon Elio Di Rupo.

Revoyez notre direct ci-dessous.

L'essentiel de l'information ce dimanche soir :

  • Le conducteur d'une voiture a foncé sur la foule qui se préparait aux festivités du carnaval à Strépy-Bracquegnies ce dimanche aux alentours de 5h du matin. Les Gilles procédaient alors au traditionnel ramassage (le moment où les Gilles vont de maison en maison pour récupérer leurs membres) de la société "Les boute en train". Le groupe se trouvait à ce moment là dans la rue des Canadiens à proximité du Hall omnisports, et se dirigeait vers le centre ville.

  • Le bilan est lourd : 6 victimes sont décédées sur place, 10 victimes dans un état grave ont été transportées vers les différents hôpitaux de la région, 27 personnes sont blessées plus légèrement.

  • Septante personnes impliquées mais non blessées ont été regroupées à la salle omnisports de Strépy-Bracquegnies.

  • Le véhicule est seul en cause, affirme la porte-parole de la zone de police. Il n'y a pas eu de course-poursuite. Les forces de l'ordre sont arrivées après les faits. Retrouvez le point sur l'enquête en cliquant ici.

  • Les auteurs des faits, qui ont été interpellés, sont nés en 1988 et 1990. Ils sont originaires de La Louvière et ne sont pas connus des autorités judiciaires pour des faits similaires. Ils se seraient rendus en boîte de nuit avant les faits. Un juge d'instruction a été saisi du chef de meurtre.

  • Le bourgmestre de La Louvière a invité les sociétés folkloriques à arrêter les festivités du carnaval.

Loading...

Sur le même sujet

Laure, Fred, Mario, Salvatore... les hommages aux victimes affluent sur les réseaux sociaux après le drame à Strépy-Bracquegnies

Regions

Une voiture fonce dans un groupe de Gilles à Strépy-Bracquegnies : le point sur l’enquête

Regions Hainaut

Articles recommandés pour vous