Le frère d'Abaaoud détenu dans une prison marocaine

Abdelhamid Abaaoud est suspecté d'être à l'origine des attentats de Paris

© AFP

20 nov. 2015 à 13:14 - mise à jour 20 nov. 2015 à 17:49Temps de lecture1 min
Par RTBF avec agences

Yassine Abaaoud, le frère d'Abdelhamid Abaaoud, est détenu à la prison de Salé, près de Rabbat au Maroc, depuis le 10 octobre dernier, indique vendredi le site d'informations marocain Le Desk. Ces derniers jours, il aurait été interrogé au sujet de son frère, considéré comme l'"inspirateur" des attentats de Paris et abattu mercredi par les forces de l'ordre française à Saint-Denis.

En 2014, Yassine Abaaoud a été incarcéré à la prison d'Audenarde pour des faits de droit commun. Il y est resté jusqu'au 15 janvier 2015 mais a été libéré, sans inculpation, ni condamnation, le jour de l'assaut donné à Verviers pour démanteler une cellule coordonnée par Abdelhamid Abaaoud depuis la Grèce et qui projetait un attentat terroriste imminent.

Il aurait peut-être donné des informations pour localiser son frère

L'homme s'est ensuite fait discret avant de réapparaître brusquement début octobre en Turquie. Le 10 octobre, les autorités turques l'on mis dans un avion à destination d'Agadir, où il a été immédiatement appréhendé à son arrivée. Le Desk explique que, selon ses sources, Yassine Abaaoud a quitté sa cellule de la prison de Salé au lendemain des attentats du 13 novembre à Paris, soupçonnant que le Belgo-marocain ait fait l'objet d'interrogatoires de la part des autorités marocaines.

Il aurait été aperçu de retour dans sa cellule dans la nuit du jeudi 19 novembre. "Je peux confirmer que Mr Abaaoud a été placé dans un avion à destination du Maroc par la Turquie, mais cela n'a pas été fait à la demande du parquet fédéral belge", a indiqué le porte-parole Eric Van Der Sypt. Jeudi, la collaboration entre les services de sécurité marocains et la police française a permis de retrouver la trace d'Abdelhamid Abaaoud, grâce éventuellement à des informations révélées par Yassine Abaaoud.

Abdelhamid Abaaoud est suspecté d'avoir été le cerveau des attentats à Paris le 13 novembre. Lui et sa cousine, Hasna Aitboulahcen, ont été tués lors d'une intervention policière à Saint-Denis ce jeudi.