RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Un "Eros center" à Schaerbeek: la demande de permis déposée

L’idée du promoteur, c’est de rassembler en un même lieu plusieurs studios de prostitution plus sécurisés (illustration).
25 févr. 2013 à 07:03Temps de lecture1 min
Par OPPENS Xavier Van

Le projet du promoteur Franky De Coninck consiste en la création d’une galerie de 38 studios destinés à la prostitution ainsi que d'un ensemble de 43 appartements et 62 places de parking en sous-sol.

Ce même promoteur avait déjà imaginé le concept de la "Villa Tinto" à Anvers. Là-bas, le projet visait à encadrer l'activité de prostitution dans un lieu plus sûr, mieux contrôlé par la police et plus concentré géographiquement. Le tout dans un quartier ayant fait lui-même l'objet d'une rénovation lourde.

A Bruxelles, l'idée est sensiblement la même. Pour le moment, c'est un car-wash qui se trouve au coin de la rue d'Aerschot et de la rue Quatrecht qui est ciblé. Il serait remplacé par un nouvel immeuble où cohabiteraient donc : prostitution et logements moyens. Ce quartier, coincé entre la rue de Brabant et la gare du Nord, aurait bien besoin que l'on s'intéresse un peu à lui. Mais l'immeuble imaginé par Franky De Coninck ne convainc pas l'échevine de l'Urbanisme, Cécile Jodogne. "Le projet ici apporte de nouvelles surfaces. Pour nous, il s’agit donc d’une augmentation de la prostitution dans le quartier, ce qui va totalement à l’encontre de notre objectif."

Les riverains ont maintenant 15 jours pour réagir. L'avenir de ce projet devrait être connu avant l'été.

Véronique Fievet

Prostitution : Villa Tinto à Anvers/Schaerbeek

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Il n'y aura sans doute pas de Villa Tinto à Schaerbeek

Regions

A-t-on le droit de taxer la prostitution? Relisez le chat

Articles recommandés pour vous