RTBFPasser au contenu

Etcetera

Un enregistrement sonore de 1860, jamais entendu, livre enfin ses secrets

Un enregistrement sonore de 1860, jamais entendu, livre enfin ses secrets
08 mars 2014 à 14:141 min
Par RTBF

Il s’agit de très vieux cylindres, disques de verre ou de cire et autres supports développés par des inventeurs depuis le XIXe siècle. Ces enregistrements fragiles sont conservés dans des musées et des collections et ne sont jamais écoutés, afin de les préserver, mais aussi faute d’appareils capables de les jouer.

L’un de ces enregistrements, sans doute le plus vieux du monde, date du 9 avril 1860, soit 17 ans avant que Thomas Edison invente le phonographe. Il a été réalisé par un inventeur français, Édouard-Léon Scott de Martinville au moyen du "phonautographe", un appareil qui traçait la forme des ondes sonores en rayant avec une aiguille une feuille de papier préalablement noircie au noir de fumée avec une lampe à pétrole. Le but de Martinville était d’étudier la forme des ondes et jamais il n’avait rêvé pouvoir lire cet enregistrement et donc réentendre le son. Mais grâce aux technologies d’aujourd’hui, les chercheurs de First Sounds y sont parvenus. Cet enregistrement de 10 secondes d’un fragment de la chanson "Au clair de la lune" est désormais accessible à tous. Il s’ajoute à la vaste collection de fossiles sonores de "First sounds".

Patrick Bartholomé

Articles recommandés pour vous