RTBFPasser au contenu

Etcetera

Un cycliste parcourt près de 120 kilomètres à vélo pour dessiner un portrait dans les rues de Londres

Au bout de plus de 120 kilomètres d’allers et de retours dans la ville de Londres, "Pedalling Picasso" a réalisé ce nouveau portrait sur l’application Strava.
14 nov. 2021 à 16:162 min
Par Maxime Fettweis

Chaque année depuis 16 ans, le mois de novembre rime avec Movember, une initiative australienne reprise partout dans le monde pour sensibiliser à la santé masculine. Si les hommes sont encouragés à laisser pousser leur toison au-dessus de la bouche, d’autres initiatives voient le jour en faveur d’une prise de conscience que le bien-être se conjugue aussi au masculin. C’est le cas du nouveau parcours tracé au fil de près de 43 kilomètres par celui que le Royaume-Uni surnomme "Pedalling Picasso", en Français le "Picasso qui pédale".

C’est ce que l’on appelle du GPS drawing, dessiner avec un GPS. Réaliser des dessins grâce au tracé d’une course, d’une promenade ou d’un trajet à vélo. Depuis plusieurs années, des internautes plus ou moins sportifs partagent leurs "œuvres" sur les réseaux sociaux. Et jusqu’à Bruxelles, les esprits créatifs réalisent des cocktails entre exploit sportif et insolite en dessinant parfois des icônes du patrimoine belge, comme Milou, le fidèle acolyte à quatre pattes de Tintin.

GPS art : dessiner son parcours

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Plus de 8 heures de trajet

Cette fois c’est un sujet dans l’air du temps qu’a décidé de dessiner Anthony Hoye, ce Picasso des temps modernes, grâce à ses efforts. Il a reproduit l’image d’un homme portant la moustache au fil d’un parcours d’environ 120 kilomètres (75 miles) à travers les rues de Londres, relate Sky News.

C’est grâce à l’application de suivi de parcours Strava qu’il a pu réaliser son dessin tracé en lignes rouges sur la carte de la capitale britannique. Ce tracé lui aura tout de même demandé de pédaler durant 8 heures et 27 minutes.

Une œuvre pour la charité

Désormais populaire, "Pedalling Picasso" doit sa notoriété à son premier itinéraire intitulé "Pas très beau chien" réalisé en 2016 dans sa ville natale, Cheltenham, située à plus de 150 kilomètres à l’ouest de Londres.

Il a depuis pédalé de nombreux dessins allant du père Noël à un bonhomme de neige ainsi que de nombreux animaux, relate le média britannique.

Mais au-delà du côté amusant de ses exploits, l’objectif du cycliste de 53 ans est cette fois-ci de lever des fonds qu’il reversera à des associations qui œuvrent en faveur de la santé mentale des hommes, la prévention du suicide et les cancers masculins.

Il espère pouvoir récolter 3259 livres sterling, soit 3820 euros, autant que le nombre d’hommes qui se sont suicidés au Royaume-Uni en 2020.

Articles recommandés pour vous