RTBFPasser au contenu

Regions

Un couvent flambant neuf à Louvain-la-Neuve

Un couvent flambant neuf à Louvain-la-Neuve

Ils habitaient à la ferme de Froidmont, à Rixensart. Les Dominicains ont transformé cette ferme en couvent il y a trente ans. L'année passée, ils se sont divisés en deux groupes: l'un a fondé une nouvelle communauté de Dominicains à Liège, l'autre a emménagé dans son nouveau couvent à Louvain-la-Neuve il y a un peu moins d'un mois.

Les deux nouvelles communautés ont voulu s'installer dans une ville universitaire et ce n'est pas un hasard. Le projet de l'Ordre des Dominicains, lors de sa fondation au 13ème siècle, était bien la prédication dans les lieux d'enseignement et dans les villes.

Tradition et modernité

A Louvain-la-Neuve, les frères dominicains ont décidé de faire construire un bâtiment à l'architecture aussi contemporaine que possible dans un endroit de la cité universitaire où les prescriptions urbanistiques sont relativement draconiennes. Façade de brique - difficile d'y échapper à Louvain-la-Neuve - où le bois occupe toutefois un bel espace.

Mais ce qui détonne le plus, par rapport aux bâtiments voisins, c'est un œuf, en polycarbonite. Cet oeuf brille la nuit. "La journée il y fait clair parce que l'œuf est complètement translucide, et le soir, on allume les spots, ce qui lui donne une apparence d'ampoule, vu de la rue, explique le prieur de la Communauté Stephan Braun. "C'est une présence." Cet œuf est en réalité la chapelle du couvent : un lieu de prière circulaire dont les parois intérieures translucides sont en partie couvertes de bois. On y trouve aussi quatre vitraux, réalisés par le maître verrier Kim En Joong, aussi membre de l'Ordre des Dominicains. "C'est un peu une folie, mais c'est à la fois vouloir que l'art soit vraiment présent dans une architecture très particulière. Nous avons travaillé avec un maître verrier de renommée internationale qui est aussi frère dominicain. C'est Kim En Joong. Donc il travaille le verre en plusieurs couches d'émail qui sont cuites à chaque couche. Il y en a quatre. On y voit ce qu'on veut: les quatre saisons, les quatre évangiles. C'est un peu le rêve, l'imaginaire".

Un bâtiment basse-énergie

Il s'agit du deuxième bâtiment collectif de ce type à Louvain-la-Neuve en à peine quelques mois. Le premier bâtiment, complètement passif celui-là, était le collège du Biéreau. Ici, les frères ont voulu aller le plus loin possible dans les économies d'énergie : récupération de l'eau de pluie, ventilation mécanique, isolation maximale.

Un couvent, après un pub et un collège d'étudiants

Les dominicains ne font que renforcer leur présence à Louvain-la-Neuve. Ils étaient déjà bien présents depuis 2005 avec leur pub et le collège d'étudiants. Selon le porte-parole des évêques de Belgique, les dominicains sont une communauté religieuse particulièrement active et qui s'est fort renouvelée ces dernières années. La construction et l'emménagement dans ce nouveau couvent va dans ce sens.

Pour les curieux, le couvent ouvrira ses portes au public l'après-midi du dimanche 14 mars.

 

Odile Leherte

Articles recommandés pour vous