RTBFPasser au contenu

Societe

Un costume de marié ou une décoration de pierre tombale : les objets perdus insolites de la SNCB

Un costume de marié ou une décoration de pierre tombale : les objets perdus insolites de la SNCB
17 janv. 2022 à 15:402 min
Par Marianne Klaric avec Belga

Quand on fait un petit tour des objets trouvés à la SNCB, le voyage promet d’être, parfois, insolite. Chaque année, des dizaines de milliers d’objets sont perdus dans les trains, sur les quais ou dans les salles des gares.

Cela va des divers sacs et valises, les plus fréquemment oubliés, aux choses qu’il est vraiment inconcevable de perdre. Comme ce costume de mariage. Un employé de la SNCB raconte : "Un jour nous avons trouvé le costume d’un futur marié. Il était resté sur le quai. Le propriétaire a été identifié trois ou quatre jours avant le mariage".

Parmi les objets les plus insolites, en tout cas ceux que, théoriquement, il est presque impossible d’oublier, en 2021, les services de la SNCB ont retrouvé un frigo, un violoncelle, une contrebasse, une chaise roulante, une antenne parabolique, un travail de fin d’études, une barre de pole dance (danse et acrobatie autour d’une barre). Faut-il être distrait !

En pratique

Au dépôt de la SNCB, on peut voir cette semaine un violon, des doudous, des thermos, des jeux d’enfants, des sacs divers, du matériel électronique, des vélos…

"Les objets pour lesquels on peut trouver un propriétaire", nous explique Marianne Hiernaux, porte-parole de la SNCB, "on les dispose dans des étagères, une par jour. Ensuite, on encode leur description".

La SNCB a développé une application de plus en plus performante. Il suffit d’aller sur le site de la compagnie de transports et d’entrer dans l’onglet "objets perdus et trouvés". Il faut alors compléter le descriptif de l’objet, le lieu où il a été oublié ainsi qu’une série de données personnelles. Si plusieurs objets sont perdus, par exemple un sac avec à l’intérieur une tablette, une seule déclaration suffit. Il faut alors détailler le contenu du sac.

"Grâce à cette application, nous retrouvons de plus en plus de propriétaires. Plus 12% en 2021 par rapport à l’année précédente", dit Marianne Hiernaux. "Un objet sur deux peut être restitué, 80% des objets dans le cas d’un portefeuille. Si les gens remplissent correctement leur déclaration de perte, on peut encore augmenter ce taux de restitution."

Les objets sont conservés dans les armoires de la SNCB pendant sept jours. Durant cette semaine, leurs propriétaires peuvent les récupérer gratuitement. Au-delà, les objets trouvés sont déplacés vers le dépôt, et il faut débourser cinq euros pour les récupérer, ce qui correspond aux frais de service. Au-delà de 50 jours, si le propriétaire n’a pas été identifié, l’objet trouvé est donné à l’association "Les petits rien", qui les donne à son tour ou les revend au profit de l’asbl.

Sur le même sujet :

Sur le même sujet

04 mars 2022 à 13:21
2 min

Articles recommandés pour vous