RTBFPasser au contenu

Coronavirus

Un compromis sur les brevets des vaccins anti-covid possible "dans les prochaines semaines", selon l'OMC

Un compromis sur les brevets des vaccins anti-covid possible "dans les prochaines semaines", selon l'OMC
28 janv. 2022 à 13:472 min
Par Belga

Un compromis entre pays riches et en développement pourrait être trouvé sur une levée des brevets pour les vaccins contre le Covid-19 dans "les prochaines semaines", a estimé vendredi à Paris la directrice générale de l'OMC, Ngozi Okonjo-Iweala.

"Nous pensons qu'un terrain d'entente, un compromis raisonnable pourrait être trouvé qui permettrait aux pays en développement d'avoir accès à des transferts de technologie et à la propriété intellectuelle tout en encourageant l'innovation et la recherche", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse.

"Nous espérons qu'il y aura une avancée dans les prochaines semaines", a indiqué Mme Okonjo-Iweala, tout en ajoutant ne pas pouvoir promettre qu'un compromis puisse être trouvé à temps pour le sommet entre l'Union européenne et l'Union africaine les 17 et 18 février prochains à Bruxelles.

 

Deux groupes de pays

Elle a rappelé que la question de la levée des droits de propriété intellectuelle sur les vaccins opposait deux groupes de pays.

D'un côté "un groupe qui sont principalement des pays en développement, au nombre de presque une centaine, qui pensent qu'une levée des droits de propriété intellectuelle est essentielle pour encourager et soutenir les capacités de fabrication" chez eux, a-t-elle expliqué.

De l'autre, un groupe "de pays principalement développés qui croient qu'il est surtout important de garantir l'accès [aux vaccins]... et qui ne veulent rien faire qui découragerait l'innovation et la recherche et développement parce que c'est ainsi que les nouveaux vaccins ont été inventés", a détaillé la directrice de l'OMC.

"Ce qui est important, c'est l'accès aux vaccins, qui passe par des dons, par une distribution facilitée, par la nécessité de lever au maximum les restrictions aux échanges et qui doit permettre aussi pour maintenant et pour l'avenir la création de lignes de production", a déclaré de son côté le ministre français du Commerce extérieur Franck Riester au cours de la même conférence de presse.

"C'est le cas d'ores et déjà quand on voit ce qui se passe au Sénégal, au Rwanda, en Afrique du Sud", a-t-il ajouté. 

Selon M. Riester, "dans les pays en développement, jamais la propriété intellectuelle ne doit être un frein".

"S'il faut -et c'est la position de l'UE- faciliter encore l'accès aux licences volontaires, aux licences obligatoires qui existent déjà, travaillons-y, nous sommes prêts à le faire de la manière la plus constructive possible", a assuré le ministre français, dont le pays exerce au premier semestre 2022 la présidence de l'Union européenne.

Sur le même sujet: JT 06/05/2021

Joe Biden favorable à la levée des brevets sur les vaccins anti-Covid

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

21 mars 2022 à 14:01
2 min
03 mars 2022 à 12:10
3 min

Articles recommandés pour vous