Regions Liège

Un compromis commence à se dessiner, à la Chartreuse, entre zadistes et promoteur

L'une des entrées du parc de la Chartreuse, en avril dernier au début de l'occupation

© © Tous droits réservés

L’épineux dossier de la Chartreuse vient deconnaître un début d’apaisement. Le promoteur Matexi a obtenu de la justice l’autorisation d’expulser des occupants qui s’opposent à son projet immobilier. Elle vaut jusqu’à la fin de ce mois de septembre, mais le jugement n’a pas été mis en œuvre. Il devrait ne jamais l’être. Le bourgmestre Demayer a plusieurs fois répété qu’il ne donnerait pas l’ordre d’intervenir à sa police. Des discrets pourparlers ont alors commencé. Ils ont débouché sur une conciliation, à l'hôtel de ville, ce dimanche.

Un premier accord est intervenu: le groupe Matexi renonce à construire des appartements sur les parcelles de l’ancien domaine militaire dont il est propriétaire. En échange, les zadistes se sont engagés à lever le camp à partir de ce lundi. Des discussions doivent à présent se poursuivre pour trouver une juste compensation en faveur de Matexi, qui respecte ses intérêts financiers.  Une somme d’argent pour un rachat ou un autre terrain pour un échange ? Sur ce point, il n’a pas été possible d’obtenir la moindre précision.

Sur le même sujet

Victoire des zadistes : fin de l’occupation du parc de la Chartreuse à Liège

Regions

Articles recommandés pour vous