RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Un Chinois s'offre une brasserie wallonne

Les bières belges ont bonne réputation dans le monde entier. Un importateur chinois s'est même offert une de nos brasseries.
11 nov. 2012 à 15:53 - mise à jour 11 nov. 2012 à 16:07Temps de lecture1 min
Par Jean-Claude Verset

Cet homme, importateur de bières belges le plus important de Chine, a acheté la société via un holding composé d'une société chinoise et d'une société française. Le patron belge garde quant à lui 5% du capital. Il exportera désormais vers la Chine des millions de litres des bières qu'il produit toujours artisanalement à Ecaussinnes.

La production demeurera au pays

La brasserie Ultra existe depuis 13 ans. Elle fabrique une vingtaine de bières différentes qui ensemble, représentent 400 000 litres par an. Depuis une dizaine de jours, elle est passée sous le giron d'un homme d'affaire chinois, qui l'a rachetée après l'avoir visitée voici quelques mois. Pour Hughes van Poucke, administrateur délégué de la brasserie, il n’est pas question ici de fabriquer des bières chinoises : "Ce sont au contraire les spécificités des bières artisanales belges qui sont mises en avant". Dans les faits, la production augmentera donc rapidement, car les installations sont de taille à supporter cette augmentation conséquente. Quant au personnel, 6 personnes, il devrait doubler d'ici l'année prochaine.

Ultra rejoint Corsendonk

On sait que la Chine investit dans toute l'Europe et l'attrait pour la bière "Ultra" n'est pas une première. Voici un an, les patrons de la brasserie Corsendonk, dont la bière est fabriquée à Purnode (Yvoir), près de Dinant, avaient eux aussi conclu un important contrat portant sur la distribution de leur bière aux quatre coins de la Chine.

Joelle Meert et Christine Borowiak

Sur le même sujet

La brasserie de la Senne produit une bière en collaboration avec une école

Belgique

La concurrence des Chinois dans le photovoltaïque fait réagir les Européens

Articles recommandés pour vous