RTBFPasser au contenu

Societe

Un car de journalistes belges échappe de peu à un guet-apens au Brésil

Un car de journalistes belges échappe de peu à un guet-apens au Brésil

Suite à un nombre de places insuffisant dans l'avion qui devait ramener la délégation belge de Brasilia à Mogi das Cruzes, quelques journalistes ont été contraints d'effectuer le trajet en car. Un trajet long de 1000 kilomètres et d'une durée de quelque quatorze heures qui aurait pu mal se terminer lorsque le bus a été la cible d'un jet de pierres.

"J’ai cru qu’on avait eu un accident, explique à L'Avenir Bruno Fahy, photographe pour l’agence Belga et envoyé spécial au Brésil. Je me suis approché de l’avant du car pour constater que le dessus du pare-brise était abîmé."

Une méthode fréquente

Un caillou de bonne taille a été jeté en direction du car depuis un pont. Il ne s'agissait pas de vandalisme gratuit, mais bien d'une tentative de guet-apens. "Le chauffeur nous a expliqué que l’endroit était connu pour être dangereux, commente encore Bruno Fahy. Des bandes armées tentent d’arrêter les véhicules en les 'caillassant', puis débarquent pour dépouiller tout le monde."

Le côté latéral du bus aurait également été endommagé. L'accompagnateur du bus aurait averti le chauffeur de continuer sa route malgré l'impact, car cette méthode est fréquemment utilisée par les gangsters locaux pour arrêter des véhicules avant de les dévaliser.

"Franchement, on s’en tire bien, confie le photographe de l'agence Belga. Notre chance, est que le caillou est tombé sur le dessus au centre du pare-brise et qu’à cet endroit, une armature soutient la vitre. Elle n’a pas lâché et on a pu continuer la route sans demander notre reste."

T.M.

Articles recommandés pour vous