Monde

Un avion "fantôme" s'écrase après avoir traversé la Belgique et une partie de l'Europe

Le parcours de l'avion fantôme de puis son départ de Jerez jusqu'au lieu de crash en Lettonie.

© Flightradar

05 sept. 2022 à 04:23 - mise à jour 05 sept. 2022 à 10:23Temps de lecture2 min
Par Sandro Faes Parisi avec agences

Un jet privé autrichien avec quatre personnes à bord, parti d'Espagne pour l'Allemagne mais ne répondant plus aux contrôleurs aériens, s'est abîmé en mer au large de la Lettonie dimanche. 

Des avions de chasse français, allemands, danois et suédois avaient été dépêchés en urgence pour tenter d'entrer en contact avec l'équipage de l'avion-fantôme qui poursuivait son vol au-dessus de l'Europe du Nord. L'agence lettone de l'aviation a confirmé dans un communiqué "qu'un petit avion s'est abattu dans la mer Baltique au nord-ouest de Ventspils".

"Selon le manifeste de vol, l'avion, un Cessna 551, transportait 4 passagers" et "effectuait un vol entre l'Espagne et Cologne (Allemagne) mais lorsqu'il a changé de cap en cours de vol, les régulateurs aériens n'ont plus pu le contacter", a déclaré l'agence. L'avion avait décollé de Jerez en Espagne.

"Actuellement, des équipes de sauvetage avec des bateaux et des hélicoptères de Lettonie, de Lituanie et de Suède travaillent sur les lieux de l'accident", a indiqué l'agence.

Loading...

Escorté lors de son passage dans les espaces aériens belge, luxembourgeois puis allemand

L'aéroport de Ventspils, le plus proche du lieu de l'accident, "n'a jamais eu d'information que le Cessna a tenté de rejoindre Ventspils", selon un employé de l'aéroport contacté par l'AFP, qui s'est prononcé sous le couvert de l'anonymat.

Une première alerte concernant l'avion avait été donnée par l'Espagne, qui a signalé "de probables difficultés de pressurisation de l'appareil" auprès de l'armée de l'air française, a expliqué cette dernière dans un communiqué.

L'avion a été escorté par la police du ciel française puis allemande pendant son passage dans les espaces aériens belge, luxembourgeois puis allemand. Des avions de chasse danois et suédois ont été par la suite dépêchés en urgence pour tenter d'entrer en contact avec l'équipage.

Personne dans le cockpit

Aussi bien selon l'armée de l'air française que suédoise, leurs pilotes n'ont aperçu personne dans le cockpit et les tentatives de contact radio sont restées infructueuses. L'avion avait une trajectoire relativement constante jusqu'à ce qu'il approche la côte lettone, et il a alors rapidement perdu de l'altitude.

L'appareil est tombé vers 20H00 (18H00 GMT) "lorsqu'il s'est retrouvé à court de carburant", a estimé le chef des secours suédois, Lars Antonsson.

Selon nos confrères du journal suédois Aftonbladet , les garde-côtes suédois ont trouvé des traces d'hydrocarbures et de débris dans l'eau dimanche soir. L'armée de l'air allemande a également confirmé l'accident. Un ferry, qui se trouvait à proximité à ce moment-là, a également participé aux travaux de sauvetage.

Selon le journal espagnol El Pais, des membres d'une famille allemande étaient à bord. Il s'agissait de l'entrepreneur PG (72 ans), de sa femme JG (68 ans), de leur fille (26 ans) et d'un quatrième passager (27 ans). Aucune victime n'a encore été retrouvée.

 

Images AFPTV de la trajectoire de l'avion autrichien disparu (04/09/2022)

Trajectoire du vol qui s'est écrasé au large des côtes lettones (rapports médias suédois)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous