Regions Bruxelles

Un an et demi après son lancement, le ".brussels" se porte plutôt bien

Un an et demi après son lancement, le ".brussels" se porte plutôt bien

© © Tous droits réservés

22 juin 2016 à 13:03Temps de lecture1 min
Par Jerome Durant

L'extension ".brussels" a été créée par la Région Bruxelles-Capitale pour renforcer l'identité de Bruxelles sur internet. Un an et demi après son lancement, une étude de l'Université Libre de Bruxelles dresse le bilan. Selon cette dernière, le nombre d'enregistrements de sites ".brussels" est en dessous des espèrances de la région. Toutefois, les entreprises et les particuliers, qui achètent ce nom de domaine, en font un très bon usage.

Mounir Laarisi, directeur de l'entreprise jettoise BCI, l'avoue sans mal. En créant le site de sa petite entreprise, c'est par défaut qu'il a opté pour un ".brussels". Mais il n'a pas de regrets, au contraire. "C'est un atout parmi d'autres pour attirer le client", dit-il.

Plus de la moitié sont utilisés de manière effective

Mounir Laarisi est un des 6600 à avoir acheté une extension ".brussels". 6600, c'est beaucoup moins qu'espèré par la région bruxelloise. Elle tablait sur 50 000 enregistrements en 5 ans. Mais, selon une étude de l'Université Libre de Bruxelles, le ".brussels" est pourtant plutôt une réussite. Margot Wathy, chercheuse en sciences et technologie de l'information et de la communication, explique qu'un "haut taux d’enregistrement ne signifie pas un haut taux de succès. Il faut vraiment aller voir l’usage effectif de ces noms de domaine. C’est justement là qu’on s’est rendu compte que plus de la moitié sont utilisés de manière effective. C’est pour ça qu’on parle d’une croissance plutôt saine de cette extension".

Reste que le ".brussels" demeure un produit de niche, conclut l'étude, qui devra être popularisé auprès du grand public.

Articles recommandés pour vous