Journal du Rock

Un accord trouvé dans l’affaire Marilyn Manson-Esme Bianco

Marilyn Manson – Esmé Bianco

© Karwai Tang/Getty Images – Taylor Hill/Getty Images

25 janv. 2023 à 09:10Temps de lecture2 min
Par Marie-Amélie Mastin

Les poursuites en cours contre Marilyn Manson, depuis pratiquement deux ans maintenant, deviennent plus éparses. En mai 2021, c’est le procès intenté par Ashley Walters, l’ancienne assistante de Marilyn Manson, qui avait été annulé. Ensuite, une autre accusation a été rejetée faute de réaction de la part d’Ashley Morgan Smithline, qui semble avoir abandonné l’affaire à l’encontre du chanteur. Par contre, l’actrice de Game of Thrones, Esme Bianco, elle, ne lâchait pas l’affaire, affirmant même que Marilyn Manson aurait saboté une affaire sur laquelle elle travaillait pour se venger des accusations d’agression sexuelle qu’elle porte contre lui.

On apprend pourtant maintenant que l’affaire " Manson-Bianco " est arrivée à terme, les deux parties ayant trouvé un accord.

Esme Bianco, qui a joué le rôle de Ros dans la série Games Of Thrones, a rendu publiques ses accusations contre Marilyn Manson en février 2021, affirmant que les abus présumés du chanteur (survenus entre 2009 et 2011) l’avaient fait "[se] sentir prisonnière". Quelques mois plus tard, l’actrice a officiellement intenté un procès contre Manson – de son vrai nom Brian Warner – et son entreprise, Marilyn Manson Records, Inc. La plainte faisait état d’agressions sexuelles, de violences physiques et de trafic d’êtres humains.

Cette action en justice a depuis été abandonnée, les deux parties ayant conclu un accord à l’amiable. Les termes exacts de l’accord sont inconnus, mais dans une déclaration au NME, l’avocat de Bianco, Jay Ellwanger, a confirmé qu’elle a "accepté de résoudre cette affaire contre Brian Warner et Marilyn Manson Records, Inc. afin d’avancer dans sa vie et sa carrière".

L’avocat de Brian Warner, Howard King, a fait écho au règlement du procès dans une déclaration séparée au NME. Le procès initial de 2021 affirmait que Manson avait violé les lois californiennes à propos des agressions sexuelles et les coups et blessures, ainsi que sur le trafic d’êtres humains. Bianco a expliqué que, son visa ayant été accordé à condition qu’elle apparaisse dans les projets de films de Manson, celui-ci "a pu la contrôler" "en menaçant de lui retirer son soutien si elle lui déplaisait".

Dans des interviews antérieures, Esme Bianco avait expliqué être restée sans sommeil ni nourriture sur le tournage du clip de la chanson de Manson "I Want To Kill You Like They Do In The Movies". Elle a également affirmé que Manson lui avait donné de la cocaïne, l’avait attachée avec des câbles et l’avait mordue sans son consentement pendant les rapports sexuels. "J’allais et venais selon son bon plaisir", a déclaré Bianco à The Cut en février 2021. "Les personnes à qui je parlais étaient complètement contrôlées par lui".

Plus tôt ce mois-ci, Bianco a affirmé qu’à la suite de ses accusations publiques contre lui, Manson avait délibérément saboté ses opportunités commerciales potentielles. Selon elle, Marilyn Manson avait contacté un membre de Deftones pour le "confronter" à la décision du groupe d’utiliser une photo de Bianco dans les illustrations de leur prochaine tournée. Cette allégation a donné lieu à une plainte modifiée avec une nouvelle accusation d’interférence délictuelle.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous