RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liege

ULiège: le neurologue Steven Laureys va étudier le cerveau des entrepreneurs

ULiège: le neurologue Steven Laureys va étudier le cerveau des entrepreneurs
29 sept. 2020 à 06:19 - mise à jour 29 sept. 2020 à 06:19Temps de lecture2 min
Par Françoise Dubois

Steven Laureys, neurologue à l'ULiège, va étudier le cerveau des entrepreneurs. Au départ, il s'agit d'une étude lancée par Frédéric Ooms, chercheur à HEC-ULiège aussi, qui vise notamment à comprendre pourquoi certains restent managers sans lancer leur entreprises, et d'autres pas. D'où vient le déclic?

Frédéric Ooms s'est adressé à Steven Laureys pour la partie scientifique. On connait le neurologue pour l'étude du cerveau des personnes dans le coma. Ici, ce sont des cerveaux de personnes hyperactives qu'il va étudier. Et il a besoin d'entrepreneurs: "Nous avons besoin d'entrepreneurs pour mieux comprendre ce qui fait l'esprit entrepreneurial" explique le neurologue. "On va tout d'abord faire une enquête via les réseaux sociaux. Ça prend 10 ou 15 minutes pour la faire et on en a déjà maintenant reçu des centaines. Ensuite, nous allons regarder avec nos machines ce qui se passe à l'intérieur du cerveau. Je pense qu'on a aujourd'hui les outils pour essayer de mieux comprendre ce qui fait que certaines personnes gèrent mieux l'incertitude -très actuelle avec le Covid maintenant- et créent leur propre entreprise".

Être entrepreneur ne serait donc peut-être pas une simple question de volonté, d'opportunité, voire de moyens. C'est en tout cas ce que l'étude compte vérifier: "On sait que le cerveau a une neuroplasticité, il change tout le temps. Il y a très peu d'études, il y a plusieurs hypothèses, et donc maintenant on va laisser parler les données" poursuit le neurologue.

Une étude qui, si elle est déterminante, pourrait être importante pour l'avenir: "Je pense que mieux comprendre, c'est pouvoir justement mieux aider. Dans notre pays, on a beaucoup de clichés, on parle du wallon, du flamand, et ici, c'est vraiment une étude multicentrique qui va faire appel à des milliers d'entrepreneurs au-delà de nos frontières. Et, en tant que scientifiques, on va essayer de répondre à nos questions, nos hypothèses, avec les trois niveaux: d'abord, les questionnaires, ensuite, les électrodes sur la tête de certains qui vont être invités à venir chez nous, et puis l'IRM, qui va faire des photos du cerveau de l'entrepreneur en action".

Pour savoir comment participer à cette étude, si vous êtes entrepreneur, rendez-vous sur ce lien.

Articles recommandés pour vous