Monde

Ukraine : les séparatistes prorusses revendiquent la prise d'une localité-clé du Donbass

27 mai 2022 à 10:26Temps de lecture1 min
Par AFP

Les séparatistes prorusses ont affirmé vendredi avoir pris la localité de Lyman, un carrefour important du Donbass, témoin de l'intensité des combats dans l'est de l'Ukraine où Moscou semble progresser plus rapidement après des semaines d'avancée laborieuse.

"Contrôle complet" de Lyman

Sur son compte Telegram, l'état-major de la défense territoriale de l'autoproclamée "république" séparatiste prorusse de Donetsk a indiqué avoir "pris le contrôle complet" de Lyman, aidée par des unités de l'autre région séparatiste de Lougansk et "l'appui" des forces armées russes.

Ni l'armée russe ni l'armée ukrainienne n'ont immédiatement commenté cette information, que l'AFP n'a pu vérifier de source indépendante.

 

Après leur offensive infructueuse sur Kiev et Kharkiv au début de la guerre, lancée par la Russie le 24 février, les forces de Moscou concentrent leurs forces dans l'est, affichant leur intention de prendre le contrôle total du bassin minier du Donbass, que des séparatistes prorusses contrôlent déjà partiellement depuis 2014.

Kiev et Moscou s'accusent mutuellement de mener un "génocide"

La prise de Lyman leur ouvrirait la route vers les centres régionaux de Sloviansk, puis Kramatorsk, tout en leur permettant de s'approcher d'un un encerclement total de l'agglomération formée par les villes de Severodonetsk et Lyssytchansk, deux autres importantes villes ukrainiennes situées plus à l'est.

Jeudi soir, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé la Russie de mener un "génocide" dans toute cette région du Donbass.

De son côté, Moscou a justifié son invasion de l'Ukraine lancée le 24 février par un "génocide" que mèneraient les Ukrainiens contre la population russophone du Donbass.

Guerre en Ukraine: sujet JT 26/05/2022

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : l’Eglise orthodoxe d’Ukraine annonce sa "pleine indépendance" de celle de Russie

Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine : près de 3 millions de réfugiés dans des pays européens non frontaliers

Monde

Articles recommandés pour vous