RTBFPasser au contenu

Monde

Ukraine: le drapeau ukrainien flotte sur la mairie de Slaviansk

Un homme dans sa maison détruite par des obus à Slaviansk, dans l'est de l'Ukraine, le 24 juin 2014
05 juil. 2014 à 07:27 - mise à jour 05 juil. 2014 à 12:362 min
Par AFP

"Avant l'aube, les services de renseignements ont rapporté que Guirkine (Igor Strelkov, accusé par Kiev d'être un colonel du renseignement militaire russe, NDLR) et une grande partie des combattants ont fui Slaviansk, semant la confusion parmi le petit nombre de ceux qui restent", écrit Arsen Avakov.

"Ils fuient vers Gorlivka", une ville de 260 000 habitants située à 50 kilomètres au sud-est de Slaviansk, ajoute le ministre ukrainien de l'Intérieur. "Les civils se rendent aux points de contrôle et apportent les armes et les gilets pare-balles abandonnés par les combattants", poursuit-il.

"Entre 08h00 et 09h00 du matin, j'ai vu des insurgés quitter Slaviansk par Kramatorsk (ville distante d'une quinzaine de kilomètres, NDLR). Ils disaient: 'La ville est tombée, tout le monde s'en va'", écrit pour sa part sur Twitter Tania Lokchina, une observatrice russe de l'ONG Human Rights Watch présente dans la région.

 Un appel à l'aide à Moscou

La veille, Igor Strelkov, à la tête des forces prorusses de Slaviansk et "ministre de la Défense" de la "République populaire de Donetsk", a adressé à Moscou un appel à l'aide, indiquant que sans elle la ville allait bientôt tomber aux mains des forces de Kiev.

Un peu plus tôt samedi, M. Avakov avait affirmé sur sa page Facebook que les forces de Kiev avaient également détruit le quartier général des insurgés prorusses de Donetsk, situé dans la ville d'Artemivsk, au sud du bastion séparatiste.

Arsen Avakov avait en outre annoncé vendredi que l'armée ukrainienne avait regagné le contrôle de la ville de Mikolayivka (15 000 habitants), dans la grande banlieue de Slaviansk, faisant une cinquantaine de prisonniers.

 

C'est un revers important pour la rébellion anti-ukrainienne. Parmi ces rebelles en fuite, figure leur chef présenté par Kiev comme un officier supérieur du renseignement russe.

Dans leur fuite ils ont une dernière fois été pris sous les bombes des forces régulières qui encerclaient la ville: plusieurs blindés ont été détruits. En reculant de plusieurs km vers le sud, les rebelles abandonnent l'une des principales villes dont ils avaient fait le symbole de leur puissance, depuis le mois d'avril dernier.

Ce matin, le maire de la ville (nouvellement mis en place par la rébelion) a confirmé ce retournement: "Il n'y a plus de pouvoir en ville" mais l'armée ukrainienne n'est pas encore arrivée a dit Vladimir Pavlenko. Ce qui a été confirmé par le chef de l'état-major ukrainien, indiquant que des agents du renseignement et de la Garde nationale étaient désormais sur place pour préparer le retour de l'armée ukrainienne.

Conséquence immédiate de cette victoire militaire pour le nouveau pouvoir: la réunion, cet après-midi, du groupe de contact sur l'Ukraine pourrait ne pas avoir lieu.


RTBF avec agences

Sur le même sujet

13 juil. 2014 à 09:56
2 min
12 juil. 2014 à 08:31
2 min