RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

Ukraine : la marine russe dit avoir chassé un sous-marin américain de ses eaux, Washington dément

13 févr. 2022 à 06:21Temps de lecture1 min
Par AFP

Un destroyer russe a chassé un sous-marin nucléaire américain au large des îles Kouriles, dans les eaux territoriales de la Russie, a affirmé samedi Moscou, une accusation démentie par l'armée américaine.

Selon le ministère russe de la Défense, le bâtiment de la flotte russe du Pacifique "Maréchal Chapochnikov" a diffusé un message sous-marin ordonnant au submersible de classe Virginia "de faire surface immédiatement".  

Face à son refus, des "moyens" non-identifiés ont été utilisés, forçant le sous-marin américain à "quitter les eaux territoriales de la Russie à pleine vitesse", selon un communiqué du ministère qui précise que l'incident a eu lieu samedi à 07H40 GMT.  

L'armée américaine dément

"Il n'y a aucune vérité dans les affirmations russes concernant nos opérations dans leurs eaux territoriales", a démenti l'armée américaine.  

"Nous volons, naviguons et opérons en toute sécurité dans les eaux internationales", a précisé le capitaine Kyle Raines, porte-parole du Commandement américain pour la région Indo-Pacifique, refusant de commenter l'emplacement précis des sous-marins américains dans la région.  

Selon le ministère russe de la Défense, le sous-marin américain a été repéré pendant les exercices de routine de la flotte russe du Pacifique près de l'île d'Ouroup, dans les eaux territoriales russes. L'attaché militaire américain en Russie a été convoqué par le ministère après l'incident.  

Contacté par l'AFP, le Pentagone avait dans un premier temps déclaré "avoir connaissance d'articles de presse concernant ce supposé incident naval dans le Pacifique", mais avait précisé ne pas être en mesure d'en confirmer les détails.  

L'incident est survenu quelques heures avant une conversation téléphonique entre Vladimir Poutine et Joe Biden, en pleines tensions russo-américaine autour de l'Ukraine.  

Le Kremlin a dénoncé l'"hystérie" américaine au sujet de l'Ukraine après cet appel entre les deux présidents.

Sur le même sujet ...

JT du 6/2/22

Sur le même sujet

Pourparlers sur l'Ukraine : le Canada retire des militaires stationnés dans le pays

Monde

Pourparlers sur l'Ukraine : Moscou "n'en a rien à foutre" des risques de sanctions occidentales en cas d'invasion

Monde

Articles recommandés pour vous