RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Ukraine : la Belgique "condamne avec force l’attaque inconsidérée de la Russie" et demande aux Belges sur place de rester chez eux

Sophie Wilmès – Ministre des Affaires étrangères
24 févr. 2022 à 07:14 - mise à jour 24 févr. 2022 à 08:19Temps de lecture3 min
Par David Manfredini avec Agences

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé dans la nuit de mercredi à jeudi une "opération militaire spéciale" en Ukraine pour défendre les séparatistes de l’est du pays, sans donner de précision quant à l’ampleur de l’opération militaire. Des explosions ont été entendues à Kiev et dans une autre ville ukrainienne, alors qu’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU était en cours à New York.

Le Premier ministre Alexander De Croo a convoqué un Kern (le Conseil des ministres restreint) à 10h30. Outre l’ambassadeur belge auprès de l’OTAN, le chef de la défense (CHOD) et le chef du service de renseignement militaire (ADIV) participeront également à cette réunion d’urgence. A 14h15, le Premier ministre répondra aux questions des députés à la Chambre.

La Belgique privilégie pour le moment la concertation au sein de l’Union européenne et de l’OTAN. Une réunion des ambassadeurs des pays de l’Alliance atlantique a commencé à 8h30. Le chef du gouvernement a pris par ailleurs contact avec plusieurs de ses homologues européens, notamment avec la Première ministre d’Estonie, Kaja Kallas. Des F-16 belges y sont stationnés dans le cadre de la police aérienne des pays baltes, voisins de la Russie, assurée par l’OTAN. Dans l’après-midi, le Premier ministre sera présent à la Chambre pour répondre aux questions des députés.

Le cdH a demandé au Parlement de Wallonie de convoquer en urgence la commission des Affaires générales et internationales pour que le ministre-président de la Wallonie Elio Di Rupo fasse le point sur la situation en Ukraine et sur toutes les initiatives de soutien et d’aides concrètes possibles au peuple ukrainien.

Loading...

La Belgique condamne "avec force l’attaque inconsidérée de la Russie contre l’Ukraine, alors qu’il n’y a eu aucune provocation", a réagi sur Twitter la ministre des Affaires étrangères, Sophie Wilmès. "Les consultations avec nos partenaires et alliés doivent mener à des réponses et des sanctions à la hauteur de l’agression. Unis avec le peuple ukrainien", ajoute-t-elle.

Loading...

"L’Europe vit son heure la plus sombre"

"La Belgique condamne fermement l’attaque de la Russie en Ukraine. L’Europe vit son heure la plus sombre depuis la Seconde Guerre mondiale", a écrit, également sur Twitter, le Premier ministre Alexander De Croo. "Nous sommes en contacts étroits avec nos alliés de l’Otan et de l’UE. […] Cette agression russe n’est pas nécessaire et n’a pas été provoquée. Nos cœurs et nos pensées sont tournés vers le peuple ukrainien."

Loading...

De son côté, Ludivine Dedonder, la ministre de la Défense, "dénonce fermement l’attaque russe de grande ampleur lancée contre plusieurs villes en Ukraine et qui touchera de nombreux civils."

Loading...

Du matériel de protection envoyé, mais pas d’armes

Alexander De Croo, Sophie Wilmès et Ludivine Dedonder ont par ailleurs annoncé que la Belgique enverra uniquement à l’Ukraine du matériel militaire de protection, d’orientation et d’observation. "Elle n’acheminera en revanche pas d’armement", a précisé le Premier ministre. "Il y a une demande très large, qui ne concerne pas seulement la Belgique. L’analyse a été faite pour voir quel matériel pouvait être livré et utilisé rapidement, et de quel matériel nous n’aurions pas besoin. Nous devons être sûrs que notre capacité de défense sera garantie au sein de l’OTAN", a expliqué Alexander De Croo.

D’un point de vue sanitaire, l’Hôpital militaire de Neder-over-Heembeek, dans la Région de Bruxelles-Capitale, sera ouvert aux grands brûlés et aux autres blessés venant d’Ukraine. Ils seront transférés vers d’autres hôpitaux après y avoir reçu les premiers soins.

Via B-Fast, la Belgique enverra également du matériel humanitaire (tentes, couverture, kits d’hygiène, etc.) par camion. Même si la situation a changé dans la nuit, Ludivine Dedonder et Sophie Wilmès indiquent qu’il n’est actuellement pas question d’envoyer des troupes belges en Ukraine. Les deux ministres, intervenant en radio, indiquent que la Belgique reste active dans le cadre de l’Otan, et tient bien à rester dans ce cadre-là. Il s’agit de "se déployer à l’intérieur des frontières de l’Otan", dont l’Ukraine ne fait pas partie, martèle Ludivine Dedonder.

"Restez chez vous"

La ministre Sophie Wilmès demande aux Belges présents en Ukraine, qui sont pour la plupart situés à Kiev, de rester chez eux. "C’est la position la plus sécurisée aujourd’hui", indique-t-elle.

Plus de 200 ressortissants belges se trouvent en ce moment sur le sol ukrainien. Il y a une dizaine de jours, le Belgique déconseillait déjà les voyages vers l’Ukraine et appelait ses ressortissants à quitter le pays. L’Ukraine ayant depuis suspendu tous les vols commerciaux jusqu’à nouvel ordre, ceux qui se trouvent plus à l’ouest et qui souhaitent quitter le territoire devront tenter de le faire par la route.

Loading...

Conflit en Ukraine: JT spécial du 24/02/2022

JT édition spéciale sur l'Ukraine : que va faire la Belgique ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Ukraine : quelle sera la position de la Belgique ? Le Premier ministre s'est adressé à la Chambre

Info

L'Ukraine affirme avoir abattu cinq avions et un hélicoptère russes, la Russie dit avoir détruit les défenses anti-aériennes ukrainiennes

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous